dimanche 17 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Ouyahia annonce la révision de la loi sur les hydrocarbures Abonnez-vous au flux RSS des articles

01 oct. 2017
16:57
0 commentaire Raffinerie d'Arzew

Le premier ministre a annoncé à partir d’Arzew où il assistait à la réception de deux méthaniers qu’il est temps de revisiter la loi sur les hydrocarbures pour attirer les investisseurs et augmenter les revenus pétroliers du pays.

 

« Il est indispensable de réviser cette loi en tenant compte des partis économiques actuels, a-t-il affirmé, en précisant que le pétrole demeurera la locomotive de l’économie nationale. Mais il ne donnera pas plus de détails sur les amendements que le gouvernement compte y apporter après la révision de 2006.  Il a indiqué que nombre d'investisseurs étrangers intéressés par le secteur des hydrocarbures en Algérie se sont présentés à des appels d'offres mais se sont retirés trouvant que la loi actuelle sur les hydrocarbures n'accordait pas les facilités voulues. « Cette loi doit être attractive, surtout que le marché international a beaucoup changé. »

Par ailleurs, le Premier ministre a indiqué qu’il fallait retourner à l’exploitation du gaz de schiste. « Cela ne signifie ni l’ouverture de la porte de l’enfer, ni aller à l’aventure. Bien au contraire, elle va garantir la poursuite de la promotion des revenus nationaux dans le domaine de l’énergie.

Il a d’autre part a insisté sur la nécessité d’intensifier les efforts pour augmenter la production des carburants. « Les importations des carburants nous reviennent très chères et la dépréciation de la valeur du dinar rend la situation encore difficile. Il est donc nécessaire d’intensifier les efforts pour augmenter la production des carburants ».

F.A

Sur le même sujet
17sept. 2012

Communiqué du Conseil des ministres ( suite)

31déc. 2015

1.800 milliards de dinars pour les transferts sociaux en 2016

01oct. 2017

26 nouveaux gisements pétroliers et gaziers découverts

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.