mardi 24 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Opep prévoit +50% de la demande d’ici 2040 Abonnez-vous au flux RSS des articles

27 déc. 2015
15:36
0 commentaire L'Opep prévoit une réunion le 2 juin 2016 à Vienne

Dans leur neuvième édition de World Oil Outlook (Woo), publiée jeudi dernier portant sur les nouvelles perspectives de l’évolution du marché pétrolier, l’organisation des pays exportateurs du pétrole (Opep), qui prévoit une réunion le 2 juin 2016 à Vienne, en Autriche,  estime que le prix de l’or noir atteindra 80 dollars d’ici 2020 et 160 dollars en 2040. Ces prévisions sont en inadéquation avec l’évolution du marché actuel du pétrole et contredisent celles publiées en juin dernier.   

 

Une semaine après la publication de son dernier rapport annuel 2015, l’organisation de l’Opep publie un autre rapport portant de nouvelles prévisions pour les années à venir. Dans cette nouvelle étude prévisionnelle, l’Opep  revoit à la hausse toutes ses anciennes prévisions, notamment, celles de juin dernier. Il table sur de nouveaux chiffres attractifs et rassurants pour les pays producteurs du pétrole. L’organisation justifie ce rebondissement dans les chiffres par la croissance démographique et économique du monde durant les années à venir ainsi que les nouveaux changements opérés par la baisse des stocks américains du pétrole.

Dans son analyse, le cartel de l’Opep reste optimiste bien que la conjoncture actuelle démontre une tendance baissière depuis plusieurs mois où le Brent a atteint son plus bas niveau depuis 2008, et ensuite son minimum depuis 2004. Même constat pour l’indice WTI.  Les membres de l’Opep préfèrent être positifs dans leurs prévisions et tirer à leur profit les changements et conflits existants sur le marché.

Nous constatons dans ce rapport que les prévisions pour 2020 publiées dans le dernier rapport restent modérées avec un prix prévisionnel à 80 dollars le baril, contrairement à celles de 2040  où les chiffres dépassent les estimations de la dynamique actuelle du marché.  En effet, le cartel estime que le marché mondial du pétrole évolue rapidement et les données peuvent s’inverser d’un moment à l’autre pour rebondir considérablement.  

Outre, il indique dans son nouveau rapport que « le prix du pétrole s'élèvera à 95 dollars le baril et la valeur nominale devrait alors atteindre un niveau supérieur à 160 dollars le baril, d’ici 2040 ». Des chiffres plus au moins surprenants en comparaison avec la dynamique actuelle du marché où les cours du pétrole sont inférieurs à 40 dollars. Cette hausse prévisionnelle des prix du pétrole engendrera, selon l’analyse du cartel, une augmentation considérable de la demande énergétique de plus de 50% d’ici 2040 et elle sera orientée particulière sur l’énergie fossile à 78%. Le volume de la production durant cette période serait de 100 millions barils par jour.

Pour accompagner ce développement du marché pétrolier, les pays productions du pétrole doivent investir près de 10 milliards de dollars au cours de la période de prévision 2015-2040. Le rapport estime par ailleurs que le volume de la production diminuera, progressivement, à moyen terme de  1millions baril par jour et annuellement de 0.5 millions baril par jour durant la période 2035–2040. Le rapport explique ce repli par le ralentissement de la croissance économique, la baisse des taux de croissance de la population et de nouvelles améliorations de l'efficacité énergétique est derrière cette tendance de croissance à la baisse.

Samira Bourbia

Sur le même sujet
10févr. 2016

L’Afrique n’exportera plus du pétrole d’ici 2040

16nov. 2016

AIE: baisse à 74% de la demande mondiale pour les énergies fossiles d'ici à 2040

10nov. 2015

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE) Un pétrole à 80 dollars en 2020

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.