jeudi 21 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Les matières premières en hausse Abonnez-vous au flux RSS des articles

02 mai 2017
15:56
0 commentaire Le pétrole atteindra les 55 dollars le baril

La Banque mondiale prévoit  un rebond sur les prix du pétrole ainsi que ceux des matières premières  énergétiques comme le gaz et le charbon et  des métaux alors que les prix agricoles devraient rester globalement stables en 2017.

 

À 55 dollars le baril en moyenne cette année, le prix du pétrole devrait augmenter l’an prochain selon les  prévisions de la banque mondiale, publiées sur son site web. Une hausse sous-tendue par la décision de l’OPEP et d’autres pays producteurs non-OPEP de limiter la production, entraînerait un rééquilibrage progressif des marchés pétroliers selon l’édition d’avril de la publication sur les perspectives des marchés de matières premières (Commodity Markets Outlook) de la BM. Toutefois, un autre rebond serait plus important, celui prévu par l’exploitation des schistes bitumineux aux Etats-Unis  susceptible entraîner une révision à la baisse de ces prévisions. Pour ce qui est des matières premières énergétiques, y compris le gaz naturel et le charbon, leurs prix augmenteront de 26% en 2017 et de 8% en 2018. Le gaz naturel devrait gagner 15% en 2017.

Après 5 années de baisse, les cours des produits non énergétiques (agriculture, engrais, métaux et minerais) sont prévues à la  hausse en 2017. Dans les détails : les prix des métaux devraient bondir de 16% en 2017 en raison d’une forte demande en Chine, et des contraintes du côté de l’offre liées à des perturbations dans certains sites miniers du Chili, d’Indonésie et du Pérou notamment. Pour les champs miniers de cuivre, ils devraient céder 1%  de leurs  valeurs  en 2017 et à nouveau 1% en 2018 en raison de l’augmentation des taux d’intérêt de référence et le ralentissement des placements refuges.

Au chapitre des produits agricoles, selon les prévisions de la BM, ils devraient rester globalement stables en 2017.  Le recul des cours des céréales étant compensé par la hausse des prix des huiles et des produits oléagineux et des matières premières non alimentaires. Selon la même source.  Cette conjoncture particulièrement favorable permettra aux ratios stocks/utilisation du blé, du maïs et du riz d’atteindre des niveaux inédits depuis 15 ans. Quant aux prix du café, du cacao et du thé, ils devraient plonger de plus de 6% en 2017, plombés par une offre plus abondante que prévu. 

M.E.H

Sur le même sujet
26janv. 2016

La BM abaisse ses prévisions du prix de pétrole à 37 dollars sur 2016

03août 2016

La BM prévoit un baril de pétrole à 43 dollars

05juin 2017

Algérie: La BM abaisse ses prévisions de croissance

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.