mercredi 28 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Les exportations vers l’UE peinent à décoller Abonnez-vous au flux RSS des articles

21 juin 2016
15:32
0 commentaire L'Algérie ne consomme pas les contingents alloués

La consommation des contingents tarifaires alloués à l'Algérie, dans le cadre des accords de libre-échange, demeure quasi nulle. C’est du moins le constat, quelque peu tardif qu’établi l’Agence nationale de promotion de Commerce extérieur (Algex) dans une récente étude.  

 

D’après Algex, les exportations algériennes des produits admis sous contingent (0% de droits de douanes) qui concernent les produits agricoles et agroalimentaires observent une infime consommation. En 2015, l'exportation de la pomme de terre s'est établie à 24 tonnes pour un montant de 11.500 dollars alors que le contingent accordé au pays par l'UE est de 5.000 tonnes, soit une consommation de seulement 0,5% du contingent.  Quant à l'huile d'olive, dont la valeur a enregistré en 2015 une hausse à 134.000 dollars contre 50.000 dollars en 2014, les exportations ont été de 35 tonnes sur un contingent de 1.000 tonnes, soit une consommation de seulement 3,5%. La consommation du contingent des pâtes alimentaires et de couscous, fixé à 2.000 tonnes, n'a été que de 0,44% et de 12,5%, respectivement, pour une valeur de 9.000 dollars et de 210.000 dollars.

Dans le détail, Algex parle d’une faible amélioration du cumul des exportations algériennes hors hydrocarbure vers l’UE durant ces 10 dernières années. Selon l'Agence nationale de promotion du commerce extérieur, le cumul de ces exportations ne représente que 14 milliards de dollars alors que celui des importations se sont chiffrées à 220 milliards de dollars avec une moyenne annuelle de 22 milliards de dollars.

En effet, les exportations algériennes hors hydrocarbure vers les pays de l'UE sont passées de 597 millions de dollars en 2005 à 2,3 milliards de dollars en 2014 avant de baisser à 1,6 milliard de dollars en 2015. Pour ce qui est des produits industriels (exportés en exonération totale vers l'UE), ils représentent 90% des exportations hors hydrocarbures, dont plus de 75% sont des dérivés d'hydrocarbures, détaille cette institution sous tutelle du ministère du Commerce.  Les exportations de ces dérivés, constitués essentiellement du solvant-naphta, de l'ammoniac, des engrais, du méthanol et de l'hélium, sont passées de 551,2 millions de dollars en 2005 à 1,5 milliard de dollars en 2015, précise-t-on.

Plus de 50% des importations algériennes réalisées avec l'UE

Entre 2005 et 2015, l’Algérie a importé une moyenne de 52% de ses importations globale depuis l’UE. Elles sont passées de 10,7 milliards de dollars en 2005 à 29,7 milliards de dollars en 2014 puis à 25,3 milliards de dollars en 2015. D’après l’étude d’Algex, depuis l'entrée en vigueur de l'Accord, la part de l'Algérie dans les exportations de chacun des pays membres de l'UE a relativement augmenté notamment pour l'Espagne, l'Italie et la France. La valeur des importations des produits industriels en provenance de l'UE a sensiblement augmenté durant cette période notamment pour les véhicules, les médicaments et les matériaux de construction.

S'agissant de la consommation des contingents à l'importation par l'Algérie pour les produits agricoles et agroalimentaires européens, il est relevé qu’ils sont pratiquement épuisés et dépassent, parfois, largement les quantités fixées, notamment en ce qui concerne le blé dur, les semences de la pomme de terre, l'orge et d'autres produits.

 Entré en vigueur en 2005, l'Accord d'association a, pourtant, comme principal objectif de promouvoir les exportations algériennes hors hydrocarbures vers l'Europe et de développer les investissements européens en Algérie.

Lynda Mellak et Agence

Sur le même sujet
17sept. 2013

Exportations algériennes vers l'UE La balance commerciale fragilisée

18avril 2012

Mustapha Benbada, ministre du Commerce s’explique sur le démantèlement tarifaire «Ce n’est pas le seul moyen de sauver l’outil de production»

23nov. 2014

L'Accord d'association avec l’UE n'a pas eu l'effet escompté

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.