dimanche 20 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

La Libye booste sa production pétrolière Abonnez-vous au flux RSS des articles

16 nov. 2016
13:03
0 commentaire M. Hossein El Badaoui

Le gouvernement libyen mise sur une reprise progressive des exportations du pétrole. Selon Hossein El Badaoui, spécialiste de la télécommunication au sein de La compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC), le pays compte doubler sa capacité de production de pétrole pour atteindre 900 000 barils jour d’ici le mois de décembre.

 

La reprise de la production peut aller vite, si un régime de transition est rapidement installé, a-t-il, souhaité. Il explique : « Nous avons entamé les travaux d’extraction et nous allons reprendre les exportations depuis les ports qui étaient fermés et des champs pétroliers qui les approvisionnent.  La réhabilitation des installations endommagées a connu un retour progressif de la main d'œuvre ». Ainsi il rassure, par la même occasion, les compagnies pétrolières sur le retour de la sécurité dans le pays. « Nous contrôlons la majorité des champs et nous invitons les sociétés spécialistes en la fourniture et l’extraction de produit pétrolier à rejoindre le marché pétrolier libyen », affirme M. El Badoui.

 D’après ce responsable de la Télécommunication auprès de l’entreprise pétrolière libyenne, que nous avons rencontré en marge du Salon international des fournisseurs de produits pétroliers, qui se déroule à Hassi Messouad, « la situation économique de l’entreprise s’est beaucoup améliorée et nous comptons un retour progressif sur le marché mondial. La sécurité est en regain dans le pays, nous avons récupéré la plupart des champs pétroliers qui étaient, il y a peu de temps, sous le contrôle des mouvements des opposants ». Et d’ajouter : « notre production actuelle s’élève à près de 600 000 barils jour alors qu’auparavant nous étions à peine 350 000 barils. Notre objectif à court terme c’est d’arriver à produire 900 000 barils/jour.  Sachant que la Libye n’a pas encore atteint sa production limite autorisé par l’OPEP qui est de 1,6 millions de barils/jour. La dégringolade des prix de pétrole ne nous arrange pas. Nous espérons les prix soient revus à la hausse du moins pour atteindra les 70 dollars».

M. El Badaoui a exprimé la volonté de son pays, à bénéficier de l'appui et de l'expérience des multinationales pétrolières, notamment à travers leur participation à des activités économiques au niveau internationale. Et d’ailleurs, c’est la raison pour laquelle, dit-il, « une délégation libyenne a répondu présente à cet événement ».  

Lynda Mellak

Sur le même sujet
16août 2013

Le pétrole quasi stable à New York, soutenu par la situation en Egypte

27oct. 2013

Pour une production pétrolière de 146.000 barils par jour Le gisement d’El Merk inauguré

17sept. 2016

La Libye marque son retour sur le marché pétrolier

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.