mardi 22 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

L'OPEP décide d'étendre la réduction à 9 mois Abonnez-vous au flux RSS des articles

25 mai 2017
11:49
0 commentaire Le délai d'une année n'a pas été retenu

Les pays exportateurs du pétrole (OPEP) ont décidé proroger du gel de la production de neufs mois, au lieu des six prévus auparavant. 

 

Cette idée a été le fruit des négociations qui ont précédé la rencontre d’aujourd’hui dans l’objectif de prolonger la réduction de la production pétrolière pour neuf mois supplémentaires, afin de soutenir les prix et relancer les économies.

Alors que les ministres réunis à Vienne étaient prêts à discuter d'autres options, à savoir un accord plus court pendant six mois ou bien pour l'ensemble de l'année prochaine, un consensus a été trouvé pour que l’accord aille jusqu'en mars 2018. Les participants les plus influents, y compris la Russie, l'Arabie saoudite et l'Irak, ont soutenu publiquement les délais d'approvisionnement de cette durée alors que l'Iran a déclaré se soumettre à la majorité.

Dans une déclaration aux média,  le ministre de l'Energie, Noureddine Boutarfa  a indiqué que l’organisation est prête «presque sur un d'accord sur neuf mois ». Personne n'est opposé au plan, mais certains pays ont eu des réserves », a t-il ajouté.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole et 11 autres pays non-membres ont convenu l'année dernière de réduire leur production de 1,8 million de barils par jour. Les réductions de l'offre ont initialement été censées durer six mois à partir de janvier, mais la baisse plus lente que prévu des stocks excédentaires de carburant a incité le groupe à envisager une extension. Un comité de six pays de l'OPEP et non OPEP chargé d'assurer la mise en œuvre de l’accord de réduction s’est réunit mercredi à Vienne pour étudier « les possibilités d'une extension de 12 mois, en plus des durées de six et neuf mois déjà discutées publiquement » a déclaré aussi le ministre du pétrole Koweitien, Issam Almarzooq.

Le Venezuela, la Russie, l'Arabie saoudite et l'Algérie (également membres du comité) ont déclaré qu'ils favorisaient une extension jusqu'en mars 2018. Oman, le sixième pays du panel, ne s'opposent pas à neuf mois mais souhaite plus de discussion avant de donner son soutien, a déclaré Selim Aloufi, sous-secrétaire du ministère du Pétrole et du Gaz, lors d'une interview à Vienne mardi.

Khelifa Litamine

Sur le même sujet
11mai 2017

Le Brent à près de 51 dollars jeudi à Londres

22janv. 2017

Vienne: l'accord entre l'Opep et non Opep respecté

18mai 2017

Vers la prolongation de 9 mois de l’accord de l’OPEP

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.