mardi 24 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Avec la mise en production des nouveaux gisements
L'Algérie produira 151 milliards de m3/an de gaz en 2019 Abonnez-vous au flux RSS des articles

07 févr. 2015
16:47
0 commentaire Une production en hausse de 20 milliards de m3

Les responsables de l’entreprise nationale des hydrocarbures Sonatrach ne cessent de rassurer ces derniers jours les Algériens sur ses capacités de production du pétrole et du gaz naturel.  Selon eux, l'Algérie devrait atteindre une production de 151 milliards de m3 de gaz naturel en 2019, à la faveur de l'entrée en production de plusieurs gisements.

 

« Durant l'année 2014, nous avons produit l'équivalent de 131 milliards de m3 de gaz naturel, dont 27 milliards de m3 ont été exportés via gazoduc et 28 millions de m3 sous forme de GNL via des méthaniers. A moyen terme nous prévoyons d'augmenter notre capacité de production pour atteindre les 151 milliards de m3 d'ici à 2019 », a rapporté ce samedi l’APS qui cite une source au sein du groupe Sonatrach.

L’augmentation de la production de Gaz naturel proviendra, précise la même source, de plusieurs gisements qui vont entrer progressivement en production durant les cinq prochaines années. Il s'agit, entre autres, des champs gaziers développés en effort propre par Sonatrach, situés à Tinhert (Illizi), Gassi Touil (Ouargla), Ahnet (In Salah), Menzel Ledjmet Est (Illizi) et Bir Berkine (Ouargla) ainsi que d’autres développés en association avec des partenaires étrangers.

L'Algérie a enregistré une baisse de sa production gazière ces dernières années, due essentiellement au recul de la production de Hassi R'mel, plus grand champ gazier qui est en production depuis 1961. Mais la production dans ce champ commence à se redresser grâce à la construction de deux d'unités de compression de gaz qui devraient maintenir le plateau de production de ce méga gisement, tandis que Sonatrach prévoit aussi une troisième unité de compression pour booster l'extraction.

Face au déclin de la production, Sonatrach a décidé d’intensifier l’exploration et le développement des nouveaux gisements. Son plan d'investissement qui s’étale de 2015 à 2019 est doté de 90 milliards de dollars. Elle prévoit à travers ce plan l’augmentation des réserves, l’intensification de l’effort de recherche à la réalisation des forages en offshore. 

N. Izouaouen

Sur le même sujet
02déc. 2013

Déclin de la production des gisements gaziers De nouvelles techniques à adopter

06juil. 2014

Le groupe table sur une production de 225 millions de TEP Sonatrach s'attend à un redressement en 2018

15mai 2014

Réalisation des infrastructures gazières du projet Reggane nord Petrofac décroche le marché pour 976 millions de dollars

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.