mardi 12 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

L'Algérie a intensifié l'exploration énergétique Abonnez-vous au flux RSS des articles

11 avril 2017
13:38
0 commentaire M. Bouterfa en conférence de presse à Bruxelles

"Nous intensifions les efforts d'exploration pour augmenter nos réserves afin non seulement de répondre aux besoins croissants de notre marché intérieur mais aussi de consolider notre position comme un acteur actif et fiable dans les marchés régionaux et internationaux".

 

C’est ce qu’a déclaré le ministre de l’Energie, Noureddine Bouterfa à l'ouverture aujourd’hui des travaux de la deuxième réunion annuelle de dialogue politique de haut niveau sur l'énergie entre l'Algérie et l'UE.

M. Boutarfa a souligné que "l’Algérie continue à investir pour satisfaire ses partenaires" et "continuera à promouvoir la coopération et être à l’écoute de ses partenaires".

Plus grand producteur de gaz naturel en Afrique et 3ème fournisseur de gaz naturel de l’Europe après la Russie et la Norvège, l'Algérie vise à "maintenir la place" qu'elle détient dans le marché européen du gaz naturel, a-t-il ajouté, relevant que l’Europe est "le marché le plus important pour le gaz algérien".

Il a également rappelé que le secteur de l’énergie dans notre pays, a engagé un plan de développement des ressources hydrocarbures, qui a permis pour la première fois depuis près d’une décennie d’accroître la production en 2016, avec une forte augmentation des exportations, notamment de gaz naturel. Et d’ajouter que la croissance de la production gazière, en particulier, va se poursuivre de manière soutenue sur le moyen terme et même au-delà, avec en prime la hausse du potentiel d’exportation de gaz naturel. Pour le ministre de l’Energie la hausse de la production vient "conforter la sécurité   d’approvisionnement de l’UE en gaz naturel".

L’ex-PDG de Sonelgaz a, par ailleurs, déploré que l’important potentiel de réserves d’hydrocarbures reste sous exploré, tout en précisant que l’Algérie est constituée de 1,5 million de km2 de bassins sédimentaires dont les deux tiers n'ont pas encore été soumis à aucune des campagnes d’exploration, notamment dans le Sud-Ouest et le Nord du pays et dans la zone off-shore d’une superficie de 100.000 km2 aujourd’hui totalement inexplorée. Aussi, renchérit le ministre de l’Energie, "l'intensification des efforts d'exploration est au cœur de notre stratégie et les opportunités d'investissement sont ouvertes pour nos partenaires".

L’hôte de l’UE a cependant exprimé le souhait de l’Algérie d’étendre son partenariat avec l’Europe pour la création d’"une zone de prospérité partagée". Sur ce plan, il a estimé que les énergies renouvelables constituent "une opportunité" donnée à la méditerranée et à l’Afrique pour réduire la précarité, le chômage, les injustices sociales, économiques et technologiques entre pays.

Appelant les investisseurs industriels et énergéticiens à répondre à l’appel d’investir pour la réalisation d’un méga projet de 4.050 MW en solaire photovoltaïque, M. Bouterfa a indiqué que l’Algérie a même l’ambition de devenir un acteur majeur en matière de solaire photovoltaïque.

Pour sa part, le commissaire européen chargé de l'action pour le climat et de l'énergie, Miguel Arias Canete, a indiqué, dans un point de presse conjoint avec M. Bouterfa, que "les conditions sont réunies" pour que le partenariat énergétique algéro-européen se poursuive, mettant ainsi l’accent sur les nombreux avantages comparatifs dont jouit l'Algérie pour contribuer à la sécurité des approvisionnements européens

F. A/APS

Sur le même sujet
02juin 2014

Youcef Yousfi, Ministre de l’Energie «La situation de nos réserves n’est pas alarmante»

30mai 2014

Plusieurs projets prévus dans le plan d'action du gouvernement Objectif : Doubler la capacité de production de l'électricité à l'horizon 2017

12avril 2017

Plein d’Energie pour le partenariat Algérie-UE

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.