lundi 23 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Bilan du secteur de l'énergie
Croissance en hausse dans les hydrocarbures en 2014 Abonnez-vous au flux RSS des articles

23 févr. 2015
17:10
0 commentaire Youcef Yousfi, ministre de l’Energie

En dépit de la baisse des revenus des hydrocarbures, le ministre de l’Energies, Youcef Yousfi note un retour de la croissance en 2014.  Ce retour à la croissance, explique le ministre, est traduit par la poursuite des efforts destinés à développer les ressources énergétiques du pays. 

 

Selon Youcef Yousfi, la production primaire d'hydrocarbures a atteint 200 millions de tonnes équivalent pétrole (Tep) en 2014, contre 192 millions de Tep en 2013, soit une croissance de 4,4%.  « Cette évolution positive, qui met fin à la tendance baissière constatée depuis plusieurs années, a été réalisée par tous les produits », a indiqué M. Yousfi dans le premier numéro de la Revue algérienne de l’énergie publiée par le ministère.

La production de pétrole brut et de condensat a atteint 61 millions de Tep en 2014 contre 58 millions en 2013, tandis que celle de pétrole de gaz liquéfié (GPL) a augmenté de 24,3% passant à 8 millions de Tep contre 7 millions de Tep. Cependant, l'extraction du gaz naturel qui constitue la plus grande part de la production algérienne en hydrocarbures,  a enregistré une progression de 3% en s’établissant à 131 millions de Tep en 2014 contre 127 millions une année auparavant. Cette hausse est due essentiellement à la mise en service de l’unité GPL de Hassi Messaoud et à l’entrée en production des gisements de gaz et d’huile de Hamra, d’El Merk et de Gassi Touil.

Activité de forage en hausse de 25%

S’agissant de la croissance de la production, celle-ci résulte également de l’intensification de l’effort d’exploration et de développement, durant ces dernières années. Ainsi, le premier responsable du secteur d’Energie constate  une progression de 25% des activités de forage dont le nombre a atteint 116 en 2014 contre 93 en 2013. A ce propos, il rappelle la réalisation de 32 découvertes par Sonatrach et ses associés en 2014, le membre nombre de découvertes en 2013, durant laquelle quatre (4) contrats de recherche ont été signé  dans le cadre du quatrième appel à la concurrence nationale et internationale pour les opportunités de recherche et d’exploitation des hydrocarbures.

30 millions de tonnes de produits raffinés en 2014

La tendance haussière de la croissance touche également l’activité du raffinage.  Ce segment a connu une expansion appréciable de 32% du volume traité suite à l’achèvement des travaux de réhabilitation des raffineries de Skikda et d’Arzew. Ce qui justifie que  le volume produit par le parc national de raffineries a atteint 30 millions de tonnes, permettant ainsi une forte réduction des importations des produits pétroliers notamment le gasoil et l’essence.  Selon les prévisions du ministre, la croissance de cette activité devra se renforcer avec la réalisation des raffineries de Biskra, Hassi Messaoud et Tiaret ainsi que l’unité de craquage de fuel à Skikda dont les travaux de construction seront lancés cette année.

58,5 milliards usd de recettes

En matière de liquéfaction, la production de GNL a atteint 30 millions de m3, en hausse de 16% par rapport à 2013, et ce, à la faveur de la réception du nouveau train GNL d’Arzew. D’autre part, le volume global des hydrocarbures exportés s’est élevé à 100 millions de Tep pour une valeur globale de 58,5 milliards de dollars en 2014, soit une baisse de 8% par rapport à l’année précédente en raison de la chute des cours de pétrole sur les marchés internationaux. La même source signale, dans ce sens, que le prix moyen du baril de pétrole exporté pour 2014 était de 99,2 dollars contre 109,1 dollars en 2013. En parallèle, la valeur des exportations hors hydrocarbures, notamment les produits pétrochimiques, pour le même exercice, a atteint un (1) milliard de dollars, portant ainsi la valeur totale des exportations du secteur à 59,5 milliards de dollars.

2,5 milliards de dollars d’importation en produits pétroliers

Par contre, les importations de produits pétroliers ont fortement baissé pour s’établir à trois (3) millions de tonnes (recul de 40%) pour une valeur de 2,5 milliards de dollars. Concernant les revenus de l’Etat, le montant global de la fiscalité pétrolière versée au Trésor public s'était établi à 3.400 milliards de DA en 2014, en baisse de 8% par rapport à 2013.

Mahmoud Chaal

Sur le même sujet
18août 2015

Selon les statistiques de l’ONS Baisse de 0,6% de l'activité des hydrocarbures en 2014

28mai 2012

Energie Sonatrach prévoit d'investir plus de 68 milliards de dollars à l'orée de 2016

31janv. 2016

La consommation énergétique en hausse de 7,5%

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.