dimanche 23 avril 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Béjaïa ; Un budget pour les réseaux de gaz et d’électricité Abonnez-vous au flux RSS des articles

16 mars 2017
11:38
0 commentaire Des familles s'opposent au passage du réseau de gaz

Une enveloppe d’un milliard de DA vient d’être accordée par le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales à la wilaya de Béjaïa. Cette dotation est destinée, indique un communiqué de la wilaya, à la prise en charge des projets d’extension des réseaux de gaz et d’électricité.

 

La tutelle vient donc de répondre favorablement à la requête du wali de Béjaïa, formulée en vue de faire rattraper à la wilaya son retard en matière de raccordement au gaz de ville notamment, qui est présentement de 43%, un taux, jugé, très en dessous de la moyenne nationale.

Ces 100 milliards de centimes devraient permettre à la wilaya de Béjaïa de rattraper son retard en matière de raccordement en gaz mais aussi en électricité. Dans son communiqué, l’administration a rappelé que le taux de pénétration en gaz naturel est de l’ordre de 43%. Un taux, jugé « très faible par rapport aux autres wilayas du pays. » Toutefois, on a signalé qu’il n’y a pas que les financements, qui posent problème, mais c’est surtout les blocages récurrents par des tiers aux passages des réseaux – c’est le cas dans plusieurs localités, a-t-on regretté. Conséquences : ces oppositions ont freiné les projets d’alimentation en gaz notamment.

On n’a pas manqué de rappeler qu’une commission de wilaya a été installée en vue de se pencher sur le problème. Le chef de l’exécutif de wilaya, M. Hattab, a profité récemment de la mise en service du réseau de gaz pour quelque 1217 foyers à Ikherbane, commune de Beni Djellil, pour lancer un appel aux citoyens à faire preuve de compréhension et de céder le passage au réseau transport de gaz vers les localités, qui en sont dépourvues. Si dans chaque commune, il n’y a une opposition au passage des différents réseaux et pour les routes, le retard ne sera jamais rattrapé.

Dans la commune d’Aokas, plus précisément au village Tidelsine, quelques familles se sont opposées au passage du réseau de gaz naturel. Et cette opposition, qui dure depuis près de dix années, a privé plusieurs milliers, voire des dizaines de milliers de foyers relevant des communes de Souk El-Tenine, de Melbou mais aussi de la wilaya de Jijel, Ziama Mansouriah.

Cette enveloppe va assurément soulager les entreprises en charge des projets de raccordement des foyers en gaz de ville et en électricité, qui ont repris le travail après avoir observé un arrêt de travail pour non-paiement de leurs situations par la direction de distribution de l’énergie (la DDE-SDE) de Béjaïa.

Salim Aït Sadi

Sur le même sujet
18janv. 2015

Raccordement au gaz de ville à Béjaia Un programme pour mettre fin au mécontentement

26nov. 2014

Pas de contraintes de financement des projets de gaz

27nov. 2013

Gaz butane à Béjaïa Naftal augmente sa production

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.