dimanche 24 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

AIE: hausse "modeste" du prix du Baril Abonnez-vous au flux RSS des articles

13 sept. 2017
12:30
0 commentaire L'équilibre du marché est attendu pour 2018

La demande sera importante, ce qui pourrait absorber le surplus de pétrole mis sur le marché et soutenir par conséquent les cours du baril même modestement, prédit l’AIE. 

 

L’Agence internationale de l'énergie (AIE) a estimé l’augmentation de la demande mondiale à 1,6 million de barils par jour tablant, dans ses prévisions sur la « demande robuste » notamment des pays de l’OCDE dont l'activité économique a été soutenue. Ceci, parallèlement à la baisse de l’offre mondiale que l’AIE a constaté durant en août pour la première fois depuis quatre mois et qui pourrait se prolonger surtout qu’il est prévu par ailleurs une baisse des stocks mondiaux. 

Pour l’AIE, le marché commence à se désengorger ce qui pourrait constituer un indice de stabilisation de l’équilibre du marché, comme d’ailleurs prévu dans son rapport de 2016, quand l’Agence de l’énergie avait situé l’année 2018, année de reprise des équilibres avec la conclusion : « sur la foi des positions récentes prises par les investisseurs, on pense que le marché se tend et que les prix vont monter, quoique très modestement ».

L’offre et la demande cette année ont évolué en dents de scie, la demande mondiale a connu sa plus forte augmentation depuis 2015, selon le rapport  pour se situer autour de 2,3 millions B/J. quant à la production et ce, parallèlement à la mise en vigueur de l’accord de réduction du plafond de production de l’OPEP et aussi le recul de la production mondiale de 720 mille B/J suite notamment à l’arrêt de certaines installations de pays producteurs ainsi que les dommages causés par l’ouragan Harvey dans le golf du Mexique. Pour l’année en cours, l’AIE évalue les besoins en pétrole à 32,7 millions B/J « ce qui est conforme à la production actuelle, et à 32,4 millions en 2018 ».

Ces prévisions ont eu un effet sensible sur les cours du baril. Le Brent de la mer du Nord s’est échangé à  54,62 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 35 cents par rapport à la clôture de mardi et le Light Sweet Crude 48,73 dollars.

L. Aizouni

Sur le même sujet
01sept. 2013

Irak/Energie Les exportations de brut rebondissent

12mai 2016

Le marché pétrolier pris en otage par les plus influents de l’Opep

10févr. 2016

La production hors-Opep devrait baisser plus que prévu en 2016

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.