mardi 19 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

8 milliards DA de perte en électricité à Boumerdès Abonnez-vous au flux RSS des articles

11 déc. 2016
16:07
0 commentaire Les collectivités locales détiennent la plus grosse part de ces impayés

Au moment où le débat sur l’économie d’énergie occupe une place centrale dans l’actualité, la wilaya de Boumerdès s’illustre à sa manière au registre des pertes.

 

L’unité régionale de la société de distribution de l’électricité et de gaz (SDC), filiale de Sonelgaz, accuse des pertes sèches de l’ordre de 8 milliards de dinars annuellement, soit un taux de 22% de sa production globale, vient de déclarer le directeur général de la SDC Boumerdès, M. Bitur.

A leur niveau actuel, les pertes énergétiques qu’enregistre Sonelgaz dans la wilaya est le plus important à l’échelle nationale, où la moyenne des pertes est estimée à 12% par année.

Selon le même responsable, la multiplication des branchements illicites, notamment au niveau des sites chalets où 12 000 familles sont encore relogées depuis le catastrophique séisme de 2003, et les cas de fraude par la manipulation des compteurs sont les principales raisons de ces pertes.

Sur un autre plan, la SDC a révélé les dettes de Sonelgaz dans la wilaya de Boumerdès qui ont atteint le cap de 1,68 milliard de dinars non recouvrées à présent. Lequel niveau est jugé exorbitant et pèse lourdement sur la santé financière de la société de production de gaz et d’électricité.

Les collectivités locales, notamment les APC, détiennent la plus grosse part de ces impayés, dépassant le niveau d’un milliard de dinars, alors que les ménages, eux, cumulent des dettes estimées à 640 millions de dinars.

En outre, dans le registre du renforcement du réseau de distribution de l’électricité et le règlement du lassant problème des coupures de courant à répétition, la SDC a fait état de l’installation de 115 nouveaux postes transformateurs dans le cadre d’un plan d’urgence déployé au profit de la wilaya de Boumerdes. « Nous avons pu réduire de 50% les coupures et l’effort se poursuit même si nous n’avons eu que 40 postes en raison des restrictions budgétaires dans le cadre de l’austérité décidée par le gouvernement », a fait savoir le premier responsable de l’unité locale de la SDC, reconnaissant que « les opérations de confortement du réseau restent tout de même appréciables puisque Boumerdès en a enregistré le taux le plus élevé au niveau du centre du pays. »

Cependant, selon le directeur de la SDC, la wilaya a atteint le taux de 90% en matière de modernisation du réseau par la pose de la fibre optique.

Mourad Allal

Sur le même sujet
09oct. 2016

200 millions DA d’impayés à Sonelgaz à Tizi Ouzou

19juin 2013

Un compteur électrique de fabrication algérienne Il sera bientôt mis sur le marché

16avril 2013

Ouverture des plis pour la réalisation de réseaux de distribution de gaz dans plusieurs wilayas

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.