jeudi 19 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Ressources en eau : la situation se complique Abonnez-vous au flux RSS des articles

28 juin 2017
14:58
0 commentaire Hocine Necib, ministre des Ressources en eau

La menace d'une sécheresse qui risque d'aggraver la situation économique et sociale du pays a poussé le ministère des Ressource en eau à convoquer une "rencontre nationale" au cours de la semaine prochaine pour trouver des solutions à cette problématique.

 

C’est en effet ce qu'a annoncé, le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib aujourd’hui, en marge de la plénière du Conseil de la nation consacrée à la présentation et le débat du plan d’action du gouvernement. Une rencontre à la situation de plusieurs wilayas à travers le pays qui souffrent de manque. « Il y a 10 wilayas de l’Est du pays » qui connaissent des difficultés en matière de disponibilité d’eau », a reconnu le ministre qui a précisé que ses services ont mobilisé les moyens nécessaires pour répondre aux doléances des citoyens.   

Par ailleurs le ministre a indiqué que le taux de remplissage des barrages à l’échelle nationale est estimé actuellement à 86 %. A noter que les 75 ouvrages composant le parc national des barrages emmagasinent au total un volume d’eau de 5 milliards de mètres cubes pour une capacité de stockage totale de 6,8 milliards m3.

Le directeur général de l’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT), Beraki Arezki avait indiqué le mois passé que cette situation est « similaire à celle relevée à la même période de l’année passée, cette situation est très confortable pour satisfaire les charges supportées par ces ouvrages, à savoir l’alimentation en eau potable et l’irrigation », mais la situation en un mois a changé ce qui a poussé les services du département de Necib à réagir rapidement pour anticiper la catastrophe.

Devant cette situation, les différents ministères, dont celui de Ressources en eau, formeront « la cellule de crise pour présenter des solutions, et ce, afin d’éviter aux Algériens de revivre de situations délicates.

A rappeler que la stratégie de développement du secteur de l’eau à l’horizon 2030 est tracée par le Plan National de l’Eau actualisé (PNE) qui identifie un ensemble de projets et programmes structurants à réaliser par périodes quinquennales. Prolongeant la politique de mobilisation de l’eau à travers la construction de barrages, de transferts et d’aménagements en aval des usines de dessalement, le PNE met en exergue l’exigence d’économie et de valorisation de l’eau et ce, à travers la réhabilitation des systèmes d’AEP, d’assainissement et d’irrigation ainsi que l’amélioration des performances des services publics de l’eau.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
19janv. 2014

Trente nouveaux barrages prévus dans le plan 2015-2019 (ministre)

18sept. 2014

Le barrage de Tabellout (Jijel) réceptionné en juin 2015

17nov. 2013

L’Algérie comptera 139 barrages en exploitation en 2030

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.