mardi 21 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Industrialisation et usage de la farine mixte
Du pain à moindre coût Abonnez-vous au flux RSS des articles

11 févr. 2014
13:37
0 commentaire Vers la réduction du prix de la baguette !

Du pain traditionnel et pain industriel ! Que choisir et à quel prix ? Les algériens devront bientôt choisir entre ces deux qualités de pain, avec l’entrée en service de boulangeries industrielles. 

 

La première boulangerie industrielle, qui verra le jour sur le sol algérien, sera construite à Corso, dans la wilaya de Boumerdès. Le Groupe Amor Benamor est le promoteur de ce grand projet qui sera réalisé dans le cadre d’un partenariat avec l’enseigne française, Mecatherm. L’entrée en production de cette « usine » est attendue à partir du 3ème trimestre, c'est-à-dire à partir du mois de juin de l’année en cours. Pour son fonctionnement à pleine capacité, cette boulangerie a besoin de 150 tonnes de semoule quotidiennement. Elle produira environ 500.000 baguettes de pain par jour, soit environ 1% de la production globale de pain produit par quelque 21 000 boulangers que compte l’Algérie.

« La boulangerie industrielle apporte des réponses sur la disponibilité du pain, son prix, ses qualités organoleptiques et sanitaires, ainsi que sur l'enjeu de professionnalisation des filières du pain », a indiqué Mohamed Laid Benamor pour défendre l’utilité de son projet.   En citant le prix du pain, le patron du groupe compte vendre cet élément incontournable de la table algérienne à un prix inférieur que celui proposé actuellement. Cette annonce n’a pas évidement plut aux professionnels puisque le prix administratif de la baguette n’a jamais été respecté par les boulangers. 

Le groupe Eriad emboite le pas. Il veut, à cet effet, réduire le coût du pain en faisant des économies engendrées par l’approvisionnement des boulangeries en matières premières notamment. Il compte lancer une expérience pour réduire ce coût en recourant à l’usage de la « Farine mixte » qui possède des vertus nutritives. Selon cette entreprise nationale, les professionnels bénéficieront environ 40 DA sur un quintal de farine. 

Pour rappel, le pain est soutenu par l’État à travers la subvention du prix de la farine. Depuis 1996, le prix du pain est fixé à 7,5 DA et à 8,5 DA pour le pain amélioré. Mais le citoyen achète la baguette de pain ordinaire à 10 DA. Face à la concurrence éventuelle qui sera imposée par l’industrialisation de la filière du pain, la Fédération nationale des boulangers (FNB) se réveille et veut palier à cette situation inédite, alors que les boulangers ont évolué sur du velours en imposant un monopole sur le marché et leurs propres règles aux consommateurs. 

Dans ce sens, la FNB a appelé les boulangers à l’amélioration et à la diversification de la production en vue de faire face à la concurrence avec l’entrée prochaine en service de la première boulangerie industrielle en Algérie.

Affiliée à l’UGCCA, la fédération compte près de 21.000 boulangers à travers le pays. Ils produisent globalement 70 millions de baguettes par jour, soit 2 baguettes pour chaque citoyen. 

Mahmoud Chaal

Sur le même sujet
25avril 2013

Les textes de loi fixant le prix du pain et la marge bénéficiaire seront revus

17déc. 2013

Ouverture de la première boulangerie industrielle en Algérie Amor Benamor mise sur le pain

22avril 2013

Abdelaziz Bouguerne de l’union des boulangers de l’Est Le prix du pain sera fixé dans 10 jours

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.