jeudi 14 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Des boulangers poursuivis en justice à Bouira Abonnez-vous au flux RSS des articles

03 déc. 2017
14:41
0 commentaire Le prix de la baguette de pain ordinaire est fixé légalement à 7,5 DA et à 8,5 DA pour le pain amélioré

Les citoyens ont acheté, ce Week End, au demeurant jours de fête du Mouloud la baguette de pain à 15 dinars, voir 20 dinars comme à Bab Ezzouar. Certains boulangers ont décidé d’augmenter le prix de la baguette faisant fi de la loi qui fixe le prix du pain. 

 

 A Bouira, la chose n’est pas passée inaperçue, une quarantaine de boulangers sont poursuivis en justice pour avoir manipulé le prix d’un produit de base que l’Etat subventionne.

L’information est donnée par l’APS qui s’en réfère aux services du commerce de la wilaya fait état de saisine par la justice qui a remis aux contrevenants aujourd’hui, leurs procès-verbaux. « L’augmentation qu’a connue ces derniers jours la baguette de pain (à Bouira) est illégale et anarchique, et ses auteurs sont tous poursuivis en justice », a déclaré à l’APS Mustapha Mihoubi, chef de service de contrôle des pratiques commerciales à la direction local du commerce. Depuis quelques jours, des affiches collées sur les murs dans nombre de wilayas annonçant cette augmentation ont suscité « une véritable polémique autour du sujet ».

A Oran, les citoyens ont été privés de pain durant ces deux jours de fin de semaine pour cause, les artisans boulangers activant dans la wilaya d'Oran et affiliés à l'Union des Commerçants et Artisans d'Oran (UCAO) ont décidé d'organiser, deux journées de grève, laissant les citoyens pris au dépourvu. Ce mouvement de grève fait suite à l’appel, lancé au début du mois en cours par la fédération des boulangers d’Oran, affiliés à l’union générale des commerçants et artisans, à la tutelle pour entamer un dialogue avec elle dans les meilleurs délais afin de canaliser un tant soit peu la grogne qui touche sa corporation.

Le Président de la fédération des boulangers d’Oran a avancé deux solutions pour mettre fin à la crise. L’augmentation du prix de la baguette de pain à un seuil qui n’érode pas le pouvoir d’achat du citoyen, ou bien en accordant des aides aux boulangers qui leurs permettent de dégager une marge susceptible de lui permettre de continuer son activité.

 

                

Saou Boudjemâa

Sur le même sujet
09nov. 2017

Oran : 60 boulangers ont fait faillite cette année

11févr. 2014

Industrialisation et usage de la farine mixte Du pain à moindre coût

04août 2013

Au premier jour du Ramadhan, selon l’union des boulangers 1,7 millions de baguettes de pain gaspillées

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.