jeudi 21 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

ADE : 63% de créances impayées des ménages Abonnez-vous au flux RSS des articles

07 août 2017
13:23
0 commentaire Vaine campagne de sensibilisation

L’Algérienne des eaux (ADE) cumule des dettes d’environ 3 milliards de dinars envers la Sonelgaz. Pourtant elle n’est pas en situation de cessation de paiement.

 

Sa trésorerie se trouve cependant grevée de par les créances qu’elle détient sur ses clients, administrations et ménages confondus. Les ménages seuls lui doivent la bagatelle de 29 milliards de dinars Ces derniers doivent à

Selon Smaïl Amirouche, directeur chargé de l'alimentation en eau potable auprès du ministère des Ressources en eau cité par l’APS, cela représente plus de 63% du montant global des créances impayées par la totalité des clients de l’ADE. Cette dernière est en attente de percevoir 13 milliards de dinars de créances de la part des collectivités locales.

Des créances en augmentation continue ; une situation qui affecte la santé financière et le bon fonctionnement de l’entreprise, dont essentiellement «les opérations d'équipement et de maintenance (remplacement des pompes, réparation des fuites...)» précise le même responsable. Qui ajoute que le manque de ressources financières s'est traduit par la difficulté de l'ADE à honorer ses dettes envers Sonelgaz qui sont de 3 milliards de dinars.

Toutefois, avec tout cet argent dans la nature, l’ADE a privilégié les campagnes de sensibilisation et les mises en demeure plutôt que le recours à la justice qu’elle actionnera en dernière étape, notamment à l’encontre des grands créanciers.

F. A

Sur le même sujet
15oct. 2016

L’ADE Béjaïa coupe les robinets aux structures de la DJS

13juin 2016

L’ADE mise à mal par l’augmentation du prix de l’électricité

23nov. 2014

Selon son directeur général Les créances de l’ADE s’élèvent à 35 milliards DA

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.