jeudi 21 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Viande congelée : finie l’importation ! Abonnez-vous au flux RSS des articles

18 avril 2017
19:58
0 commentaire De la viande congelée vendue comme fraîche

Abdelmadjid Tebboune  semble décidé à mettre de l’ordre dans le secteur dont il détient l’intérim.

 

A quelques semaines du mois de Ramadhan il déclare l’arrêt d’importation de la viande congelée tout en continuant  d'importer de la viande bovine fraiche «dans la limite des besoins locaux .  «Aucun intérêt pour l'économie nationale, ni pour le consommateur de persister dans cette démarche au moment où nos capacités nationales en viandes ovines couvrent la demande», a-t-il soutenu. Avec un cheptel de 27 millions de têtes, Abdelmadjid Tebboune estime que l’offre nationale est suffisante .C’est ce qu’il a annoncé en marge de sa rencontre avec les représentants des associations de protection du consommateur en saluant les instructions du Premier ministre, Abdelmalek Sellal pour l'arrêt de l'importation des viandes congelées avec le maintien, dans les limites des besoins exprimés au plan national de l'importation de viandes bovines fraiches.

M. Tebboune n’a pas hésité à admettre les dépassements enregistrés ces dernières années en disant que «les marchés de viandes congelées ont enregistré pendant plusieurs années des dépassements graves et préjudiciables au citoyen notamment en présentant la viande congelée comme fraiche». Le ministre a annoncé avoir proposé au Premier ministre de promulguer un décret qui autorise le producteur à vendre directement les produits alimentaires au consommateur dans des espaces précis. «Une telle mesure contribuera efficacement à juguler la spéculation et le monopole notamment pour ce qui est des produits alimentaires de large consommation», a-t-il estimé.

Encore une mesure s’inscrivant dans le cadre de la régulation du marché et la lutte contre la spéculation. Selon M. Tebboune, cette mesure visera en premier  à éliminer les intermédiaires «qui interviennent dans l'opération commerciale qui augmentent de 4 ou 5 fois  le prix des produits sur les marchés de détails avant qu'ils n'arrivent au consommateur».

Pour ce qui est des traditionnels préparatifs pour le mois du Ramadhan, le ministère du Commerce a affirmé qu'il refusait les stéréotypes de circonstances bien qu’il rassurait sur la disponibilité des produits alimentaires. «Le travail de contrôle et de dissuasion doit se poursuivre durant toute l'année» a-t-il insisté, précisant que les mesures prises où celles à mettre en œuvre visent d'abord et au final à protéger le consommateur et à préserver son pouvoir d'achat mais surtout à consolider l'économie nationale.

Sur un autre registre, M.Tebboune n’a pas manqué de répondre aux rumeurs relatifs aux pressions exercées afin de se dérober aux mesures prises par le ministère pour l'organisation du commerce extérieur. D’un ton affirmatif, il précisera  «la relance du système des quotas à l'importation était une décision audacieuse aux impacts positifs sur l'économie nationale, car nous maîtrisons mieux le commerce extérieur sans manquer à nos engagements avec nos partenaires étrangers».

M.E.H

Sur le même sujet
15juin 2014

Disponibilité de la viande durant le mois de Ramadhan La SGP Proda rassure le consommateur

15mai 2014

En prévision du mois de Ramadhan L’Algérie va importer 30 000 tonnes de viandes congelées

26juin 2013

Préparation du ramadhan La viande fraîche à 1.200 DA et la congelée à 450 DA

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.