lundi 15 octobre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Selon le bilan des 10 premiers mois de 2014
Une baisse de 23% de l’excédent commercial algérien Abonnez-vous au flux RSS des articles

23 nov. 2014
15:05
0 commentaire Les importations s'élèvent à 48,6 milliards de dollars

Selon le Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (Cnis), l’excédent commercial de l'Algérie s'est établi, à 5,86 milliards de dollars (Mrds USD) durant les dix premiers mois de l'année 2014, contre 7,63 milliards de dollars à la même période de 2013, soit une baisse de plus de 23%.

 

Les exportations ont marqué une légère hausse de 1,04% par rapport à la même période de l'année précédente, s’établissant ainsi à 54,46 milliards dollars contre 53,89 milliards de dollars. Quant aux importations, elles ont augmenté à un rythme plus important que celui des ventes algériennes à l'extérieur, enregistrant 48,6 milliards de dollars contre 46,25 milliards de dollars durant la même période en 2013, en hausse de 5,1%. Ces résultats se sont traduits par une baisse de 5 points du taux de couverture des importations par les exportations en s'établissant à 112% contre 117% durant les dix premiers mois de 2013.

Dans le détail, le Cnis précise que les hydrocarbures ont continué de représenter l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger avec une part de 95,86% du volume global des exportations, soit près de 52,21 milliards de dollars durant les dix premiers mois de 2014 contre 52,15 milliards de dollars à la même période de l'année dernière. Une légère amélioration de l'ordre de 0,11%, et ce en dépit de la poursuite de la chute des prix du pétrole durant ces derniers mois à moins de 80 dollars.

Les exportations hors hydrocarbures s’élèvent quant à elles à près de 2,25 milliards de dollars, soit.  Ce montant, qui représente 4,14% du montant global des exportations algériennes, est réparti entre le groupe des demi-produits (1,88 milliard dollars), les biens alimentaires (250 millions dollars), les produits bruts (92 millions dollars), les biens d'équipements industriels (15 millions dollars) et les biens de consommation non alimentaires (8 millions dollars).

S’agissant de la structure des importations, le rapport du Cnis montre que le groupe de produits l'énergie et lubrifiants est celui qui a enregistré la baisse la plus importante avec (-41,53%) pour une facture de l’ordre de 2,23 milliards de dollars, tandis que les biens d'équipement agricoles constituent le groupe qui a plus de hausse avec (+28,5%).

L’Espagne, premier partenaire de l’Algérie

Les cinq premiers clients de l'Algérie ont été l'Espagne (7,76 milliards dollars), l'Italie (7,11 milliards dollars), la France (5,33 milliards dollars), la Grande-Bretagne (4,8 milliards dollars) et les Pays-Bas (4,18 milliards dollars). Quant aux principaux fournisseurs de l'Algérie, la Chine vient en tête (6,78 milliards dollars), suivie de la France (4,42 milliards dollars), l'Italie (4,22 milliards dollars), l'Espagne (4,20 milliards dollars), l'Allemagne (3,15 milliards dollars) et les Etats-Unis (2,27 milliards dollars).

N. Izouaouen/APS

Sur le même sujet
21sept. 2016

Déficit commercial : en hausse de 26,5%

20oct. 2014

Il enregistre une baisse de 18% durant les premiers neuf mois de 2014 L’excédent commercial algérien continue de se replier

22août 2016

12 Mds de dollars de déficit commercial en sept mois

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.