samedi 16 décembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Toutes les importations seront soumises aux licences Abonnez-vous au flux RSS des articles

20 mars 2017
18:52
0 commentaire Un coup de pied dans la fourmilière

Le ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune a  joint la parole à l’acte. Après avoir déclaré il ya quelques jours que  la totalité des importations du pays seront soumises à la délivrance préalable de licences, la direction générale du commerce extérieur du ministère vient de diffuser un communiqué confirmant ses déclarations. 

 

En effet, dans un communiqué rendu public  ce lundi, «  le ministère du commerce (Direction générale du commerce extérieur) informe l'ensemble des  opérateurs activant dans le domaine de l'importation des produits destinés à la revente en l'état,  que tous les produits destinés à la consommation finale, sont désormais soumis au régime des licences d'importation ». Tout opérateur économique, remplissant les conditions exigées par la législation et la  réglementation en vigueur, peut introduire une demande de licence d'importation du produit ciblé, en  déposant auprès de la Direction du Commerce de wilaya territorialement compétente, sa demande dans  un délai de 20 jours à compter de la date de la première parution de cet avis par voie de presse.

Il faut rappeler que le ministère avait  anticipé déjà en annonçant des quotas de bananes et une interdiction d’importation d’oranges ou de pommes durant les périodes de récolte.

Abdelmadjid Tebboune a ainsi, décidé de faire une révolution dans le commerce extérieur dans l’objectif de réguler le marché,  lutter contre  la surabondance à certaines périodes de l’année et la rareté à d’autres périodes, et  réduire la facture des importations  qui a triplé en dix ans. Une mesure devenue urgente en cette période d’austérité  après la chute des revenus pétroliers.

A noter que le ministre avait a affirmé que les achats extérieurs de produits de « base », considérés comme « essentiels » pour le citoyen se verront attribuer des licences automatiques. Il s’agit  de la semoule, le blé, l’huile, le sucre, le lait et les médicaments  dont les licences seront renouvelées automatiquement selon ses affirmations.

Par ailleurs, les importateurs doivent accompagner leurs  demandes d’un dossier comptant les documents suivants: Une copie du registre du commerce, justifier une expérience dans l'importation du produit qu'il propose  d'importer, une facture proforma indiquant le produit, la quantité, la valeur et l'origine du produit, un extrait de rôle apuré, une attestation de mise à jour avec la Cnas et/ou la Casnos, une (1) copie de la carte d'identification fiscale, un questionnaire d'identification de l'opérateur économique à renseigner  (téléchargeable sur le site web sus indiqué),  les bilans fiscaux des trois années, ainsi que les documents justifiant les capacités financières et des moyens de stockage sous forme de titres de propriété ou de location.

M.E.H/APS

Sur le même sujet
30mai 2017

Les licences d’importation élargies

15juil. 2015

Importation Les licences accordées exclusivement aux producteurs

13janv. 2016

152 000 véhicules autorisés à l’importation en 2016

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.