jeudi 21 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Marchés informels: 44 nouveaux sites en 2016 Abonnez-vous au flux RSS des articles

14 févr. 2017
12:26
0 commentaire 1.035 sites illégaux éradiqués depuis 2012.

Alors que le ministère de l'Intérieur et des collectivités locales avait lancé en août 2012, en collaboration avec le ministère du Commerce l’opération de l’éradication des marchés informels, nous assistons aujourd’hui à l’apparition de nouveaux sites de ce genre de marchés à travers le territoire national.  

 

En effet c’est le ministère du Commerce qui l’affirme dans un rapport de l’année 2016. «Pas moins de 44 nouveaux marchés informels ont fait leur apparition en 2016 alors que 1.035 avaient été éradiqués depuis le lancement de l'opération de lutte contre ces sites commerciaux illégaux en août 2012 », indique le rapport.

Sur les 1.412 marchés informels qui existaient avant 2012, indique-t-on, plus de 73% ont été éradiqués en quatre ans, soit 1.035 sites illégaux, indique le même rapport qui souligne que parmi les 49.856 intervenants qui activaient dans ces marchés, 21.239 commerçants ont été réinsérés dans le circuit commercial légal, soit 42%.

En parallèle, de nombreuses mesures destinées à la résorption de ce commerce illégal ont été prises dont la réalisation de centaines de projets de marchés de proximité et de marchés couverts. Ainsi, une enveloppe de 12 milliards de DA a été dédiée à la réalisation de 783 marchés de proximité relevant du ministère de l’Intérieur et des collectivités locales. 

Jusqu'à fin 2016, 635 marchés de proximité ont été réceptionnés mais dont 242 marchés affectés mais non opérationnels et 163 non encore affectés alors que 148 unités restent à réaliser. Si des marchés sont restés non opérationnels, cela s'explique généralement par le refus d'intervenants de s'y installer du fait de l'exiguïté des locaux et de l'éloignement de ces marchés des zones urbaines et commerciales, explique la même source.

Il s'agit aussi de la non-affectation des locaux aux propriétaires par les APC, de l'abandon de locaux par les bénéficiaires, de non achèvement de l’aménagement extérieur (électricité et eau) et de l'inadéquation de la superficie du local avec certaines activités commerciales.

Concernant le projet de réalisation de marchés couverts par le ministère du Commerce, il prévoyait initialement la réalisation de 291 de ce type de marchés pour une enveloppe financière de 10 milliards de DA. "Ce projet a été mis en place pour, notamment, améliorer les circuits de distribution des produits de large consommation et rapprocher les citoyens des centres d'approvisionnement en ces produits", souligne le rapport.

Mais suite au gel ou à l'annulation de projets d'équipements publics, le nombre de projets de réalisation des marchés couverts, au niveau national, est passé de 291 à 80 marchés, lit-on dans le rapport. Jusqu'à fin 2016, le nombre de marchés couverts réceptionnés a été de 21 seulement: 11 à Mascara (dont 2 opérationnels), quatre (4) à Blida, trois (3) à Constantine, deux (2) à Nâama et un (1) à Bouira.

N.I

Sur le même sujet
14nov. 2016

Marchés couverts: Gel de réalisation de 189 projets et l'annulation de 12 autres

10févr. 2016

Commerce illicite: Réapparition de 200 marchés informels en 2015

14août 2014

Selon un bilan du ministère du Commerce 856 marchés informels éradiqués au 30 juin 2014

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.