mercredi 21 novembre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Licence d’importation: une économie de 7 milliards de dollars Abonnez-vous au flux RSS des articles

21 mars 2016
15:43
Diaporama : il y  a 2 images 0 commentaire Said Djellab, directeur des accords régionaux au ministère de Commerce

Près de 70 opérateurs ont vus favorable leurs demandes de distribution de quota dans le cadre du nouveau système de commerce extérieur à savoir les licences d’importations. Les lots distribués aux opérateurs diffèrent selon le flux commercial de chaque opérateur, a indiqué, ce matin, Said Djellab,  directeur des accords régionaux au ministère de Commerce. 

 

Selon l’invité de la rédaction de la radio nationale (chaine III), plus de  40 licences ont été distribué pour les opérateurs économiques  activant dans le secteur agricole. Or que dans le cadre du système de commerce traditionnel, trois  opérateurs seulement bénéficiaient de 80% de quotas, a-t-il précisé. Dans le cadre de cette même procédure de délivrance de quotas d’importation, M. Djellab compte  environs une trentaine de recours qui ont été enregistrés.  « La plupart de ces recours réclament le volume de quota attribué. D’autres demandes ont, par contre, été rejetées suite aux problèmes  liés à de défauts d’enregistrements de registres de commerces ou pour des cas de fraudes signalés », a-t-il défini. Il est à signaler que les licences liées à l’importation de rend à béton,  le ciment  ainsi que quelques produits d’agro-alimentaires à savoir le blé tendre,  blé dur, la poudre de lait, sucre et d’autres.. ont été déjà octroyés.

Dans le même sillage, M. Djellab indique que pour les licences d’importation de véhicules seuls les concessionnaires agréent auprès du Ministère de l’Industrie et des Mines sont concernées. L’examen des quotas sera connu au plus tard le 3 avril prochain. Il rappelle dans ce même sens, que 152 000  véhicules de tourisme, de transport de passagers et de marchandises seront soumis, en 2016, à une attribution préalable de licence pour pouvoir être importés par ces concessionnaires agréés. Ce représentant du ministère du commerce assure que la délivrance d’autorisation se fait sur la base de critères de transparence, de non discrimination et pourrait éventuellement donner lieu à l’introduction de recours. Contrairement au passé, ajoute-t-il, où une ou deux personnes « raflaient » tous les produits, aujourd’hui, il est question d’une multiplicité d’opérateurs.

S’exprimant, par ailleurs, su l’effort consentit dans le cadre de la rationalisation des importations, ce même responsable indique que l’Algérie a économisé 7  milliards de dollars en 2015. En effet, dit-il, ces importations de l’Algérie  sont passées de 58,5 milliards de dollars en 2014 à 51 milliards de dollars en 2015. Pour les deux premiers mois à savoir janvier et février 2016 les importations de l’Algérie sont passées de 8,2 milliards de dollars à 7,5 milliards de dollars avec une réduction d’environs 2%. Selon ce même responsable, il y a lieu d’aller facilement jusqu’à 8 voir 10 milliards de dollars d’économie d’ici la fin de l’année.

Concernant les échanges avec l’UE, ce même responsable, indique que la révision de l’accord avec cette association sera l’objet  d’une prochaine réunion entre les deux parties prévue la fin du mois de mai de l’année en cours. Il y a lieu, dit-t-il, d’étudier la mesure d’introduire des correctifs afin d’améliorer le climat des affaires avec la partie européenne et d’atteindre deux objectifs majeurs : la promotion des exportations et les IDE.  

Lynda Mellak

Sur le même sujet
09déc. 2015

Licences d'importations non automatiques Indentification de 63 contingents tarifaires de produits

04juin 2016

Importation des véhicules: les réponses aux recours dans 15 jours

15juil. 2017

Aucun véhicule importé sur les deniers de l’Etat

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.