mercredi 17 octobre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Il est justifié par l’augmentation de l’indice à la consommation
Le taux d’inflation passe à 5,3% en septembre Abonnez-vous au flux RSS des articles

20 oct. 2015
14:37
0 commentaire Hausse de plus de 6% de l'indice des prix à la consommation

Alors qu’il avait stagné à 5% en juin et juillet dernier, le taux d’inflation est passé à 5,3% le mois dernier, selon l’Office national des statistiques.

 

L’ONS explique cette tendance haussière par une augmentation de plus de 6% de l'indice des prix à la consommation durant septembre 2015 par rapport au même mois de l'année dernière.

Ce sont les prix des biens alimentaires qui ont augmenté de 7%, dont 8,3% pour les produits agricoles et 5,6% pour ceux de l’agroalimentaire.

Les statisticiens de l’office justifient la hausse des biens alimentaires par le fait que cela coïncidait avec la fête de l’Aïd El Kebir, à la veille de laquelle la demande des consommateurs se fait plus importante. « A l'exception de la baisse des prix de la pomme de terre (-13,2%), des œufs (-18,8%) et des fruits frais (-4%), tous les autres produits alimentaires frais ont connu une augmentation en septembre dernier comparativement au même mois de l'année 2014.» Toujours selon cette institution de recensement, les hausses ont été enregistrées, essentiellement, pour les légumes frais (+40,3%), viande de poulet (+13,8%) et poissons frais (+4%). D'autres produits ont également connu des augmentations mais de moindres ampleurs telles les viandes de mouton (+3,7%) et de bœuf (+2,9%)

Mais l’ONS se garde de désigner du doigt la spéculation qui entre en jeu à chaque fois qu’il y a des festivités. Il n’est d’ailleurs pas exclu que l’on assiste à une augmentation effrénée du prix de la viande blanche et autres légumes à trois jours d’El Achoura. Mais comme le marché de gros est loin d’être organisé chez nous, et les prix prohibitifs ne sont pas encadrés par un cadre juridique, les spéculateurs ont encore de bons jours devant eux, mettant à rude épreuve la bourse des consommateurs. A ce sujet, en recevant le secrétaire général de l’Union national des paysans algériens (UNPA), le ministre du Commerce n’a pas écarté la possibilité de plafonner les prix. M. Belaïb a déclaré que son département allait procéder à des études pour voir quels sont les produits à contingenter.

Par ailleurs, et toujours en ce qui concerne l’inflation, l’ONS a relevé que les prix manufacturiers ont connu une croissance de 5,7%, alors que ceux des services ont enregistré une hausse de 4,5%.

Faouzia Ababsa

Sur le même sujet
25juil. 2015

Selon les chiffres de l’ONS L’inflation annuelle monte à 5% en juin

28déc. 2014

Son rythme annuel était de 3,5% en octobre dernier L’inflation baisse à 2,6% en novembre 2014

19janv. 2016

Hausse de 4,8% du taux d’inflation en 2015

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.