vendredi 22 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Plan d’action du gouvernement
Le secteur privé sera davantage impliqué Abonnez-vous au flux RSS des articles

25 sept. 2012
13:37
0 commentaire Le secteur privé vu sous un autre jour

Dans  le  plan d’action du gouvernement présenté ce matin devant l'Assemblée populaire nationale, les pouvoirs publics s’engagent à  développer  des capacités d'exportations hors hydrocarbures. 

 

L’initiative s’inscrit dans  le cadre de la mise en place des consortiums d'exportation. Il est prévu,  a cet effet, l’implication du secteur privé dans l’investissement productif.  L’initiative va être concrétisée par la création de nouvelles petites et moyennes entreprises  ainsi que par le développement des capacités nationales de sous-traitance. Le gouvernement veillera à, ce propos, au  renforcement  des  capacités nationales de conseil et d'engineering, à la modernisation des structures de formation en de  management ainsi qu’à la création d'instituts spécialisés dans la formation et le perfectionnement des managers d'entreprises et le développement du réseau de pépinières de PME. 

 Il est question, également, d’approfondir le dialogue avec les associations patronales et professionnelles et de prendre en charge les propositions visant à améliorer le climat de l'investissement.  Sur le plan du financement, les mécanismes publics de garantie des crédits bancaires d'investissement des PME seront renforcés, alors que les conditions d'accès au crédit pour l'investissement industriel et à la PME seront améliorées par  la spécialisation de la société publique SOFINANCE dans le financement de projets stratégiques et l'accompagnement des investisseurs.  Il s’agira également d’assurer une meilleure valorisation des ressources humaines.

 Dans cette optique, l'Institut national de la productivité et du développement industriel (INPED) sera doté de moyens appropriés. De même, il est prévu à court terme la création de deux écoles de management destinées à la formation des cadres supérieurs d'entreprises, une école nationale d'économie industrielle et un institut supérieur de la logistique (ISLA).  Concernant, par ailleurs, l'information industrielle, le gouvernement veillera à la mise en place durant le premier semestre 2013 d'un observatoire de la PME pour fournir aux autorités et aux opérateurs des informations de manière durable et fiable.

 

Par Lynda Mellak [ Le contacter ]

Mots-clés
Sur le même sujet
14sept. 2016

Une loi pour booster les PME

06mars 2015

Elle a été au centre des préoccupations de la 30e réunion du CIE L’économie verte est l’avenir de l’Afrique

11janv. 2015

Entretien accordé à l’APS par le Ministre de l’Industrie et des Mines

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.