jeudi 29 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Mise en place d’un dispositif de suivi de l'approvisionnement
Le marché sous la loupe du ministère Abonnez-vous au flux RSS des articles

30 juin 2014
14:51
0 commentaire Veiller sur la régularité de l'offre et la conformité des produits

C’est un coup d’épée dans l’eau. Des restitutions, orientations et des mesures ont été prises sans arriver à juguler l’enlisement des prix des produits de consommation durant ce mois de ramadhan. La chorba a le même goût, à chaque mois sacré, à quelques ingrédients près, bien que le ministère du commerce ait décidé d’une série de mesures allant dans le sens du renforcement du contrôle, de la conformité et du respect des règles d’hygiène des produits alimentaires.

 

En tout état de cause, le ministère du Commerce fait ce qu’il peut. En effet, il a mis en place, pour le mois de ramadhan et de la saison estivale, un dispositif de suivi de l'approvisionnement du marché national des produits de consommation courante et du contrôle de leur qualité.

Sans aucun impact sur les prix, ce dispositif vise par ailleurs à « veiller sur la régularité de l'offre et des approvisionnements »en produits de large consommation et à lutter contre la « prolifération de certaines pratiques illicites et frauduleuses susceptibles de porter atteinte à la santé, à la sécurité et aux intérêts matériels des consommateurs ».

S’agissant de la mise sous la loupe le marché, les services du ministère renforceront leurs opérations de contrôle sur les produits alimentaires importés afin de s'assurer de leur conformité aux spécifications réglementaires notamment celles relatives à la composition, à l'étiquetage, au respect de la chaîne de froid et aux conditions de transport et de présentation à la vente afin de parer à tout risque d'intoxication alimentaire. Ainsi, la tutelle a mobilisé environ 3.500 agents de contrôle à travers les 48 wilayas du pays pour le contrôle des activités commerciales durant le mois de ramadhan.

Outre les assurances sur la disponibilité des produits alimentaires faites par le ministre du Commerce, mais ne garantissant en rien la modération des prix, on annonce toutefois que les stocks de différents produits agricoles, notamment les légumes et les viandes ont été constitués. A ce propos, environ 30.000 tonnes de viandes rouges avaient été importées par des opérateurs publics et privés pour couvrir la demande durant le mois de jeûne. 

Mahmoud Chaal

Sur le même sujet
15mai 2017

Ramadan: Une centaine de marchés seront installés

08juil. 2013

Contrôle des pratiques commerciales 60 brigades mobilisées à Tizi-Ouzou

09juin 2014

Activités commerciales Benyounès insiste sur la levée des contraintes

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.