mardi 21 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le déficit commercial s’est rétréci en janvier 2017 Abonnez-vous au flux RSS des articles

20 févr. 2017
12:22
0 commentaire Les exportations couvrent 85% des importations.

Le déficit commercial de l'Algérie a atteint 585 millions de dollars en janvier 2017, contre un déficit de 1,82 milliard de dollars en janvier 2016, soit une baisse du déficit de 68% entre les deux périodes de comparaison.

 

Selon, le Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (Cnis), les exportations ont augmenté à 3,3 milliards de dollars sur le premier mois de l'année en cours contre 2,05 milliards de dollars en janvier 2016, soit une hausse de 60,74% correspondant à une augmentation de 1,25 milliard de dollars.

Pour les importations, elles se sont stabilisées à 3,89 milliards de dollars en janvier 2017 contre 3,88 milliards de dollars au même mois de l'année écoulée, soit une hausse de 0,31%. Ainsi, les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 85% en janvier 2017 contre 53% à la même période de l'année précédente.

Grâce au redressement des cours pétroliers qui ont même dépassé les 55 dollars en janvier, les exportations des hydrocarbures, ayant représenté 94,11% du total des exportations, ont atteint 3,11 milliards dollars contre 1,97 milliard dollars à la même période de 2016, en hausse de 1,14 milliard dollars (+58%).

Quant aux exportations hors hydrocarbures (5,89% du montant global des exportations), elles ont augmenté à 195 millions dollars contre 88 millions dollars (+121,6%). Les exportations hors hydrocarbures sont composées des demi-produits avec 167 millions dollars (contre 64 millions dollars), des biens alimentaires avec 22 millions dollars (contre 17 millions dollars), des produits bruts avec 2 millions dollars (contre 4 millions dollars), des biens d'équipements industriels avec 3 millions dollars (contre 2 millions dollars) et des biens de consommation non alimentaires avec 1 million dollars (contre 1 million dollars).

Pour ce qui est des importations, sur les 7 groupes des produits importés, deux (2) ont enregistré une baisse en janvier qui sont les biens de consommation non alimentaires et les demi-produits. Les importations des produits alimentaires ont ainsi augmenté à 736 millions dollars (contre 629 millions dollars), les biens d'équipement industriels à 1,51 milliard dollars (contre 1,35 milliard dollars), les biens d'équipement agricoles à 50 millions dollars (contre 39 millions dollars), les produits bruts à 150 millions dollars (contre 144 millions dollars).

Par contre, les demi-produits ont chuté à 879 millions dollars (contre 1,02 milliard dollars) et les biens de consommation non alimentaires à 464 millions dollars (contre 608 millions dollars). Sur les 3,89 milliards dollars d'importations enregistrées, un montant de 2,27 milliards dollars a été payé par cash (58,3% des importations), soit une hausse de 4,4% des règlements par cash par rapport à la même période de 2016.

Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 38,3% pour un montant de 1,49 milliard dollars (hausse de 1,1%), tandis que les comptes en devises propres n'ont financé aucune importation. Le reste des importations a été financé par le recours à d'autres moyens de paiements à hauteur de 131 millions dollars (en baisse de près de 43%).

Il est à rappeler que la balance commerciale de l'Algérie a enregistré un déficit de 17,84 milliards de dollars durant l'année 2016, contre un déficit de 13,71 milliards de dollars en 2015, soit un creusement de déficit de 4,8%. Les exportations ont reculé à 28,88 milliards de dollars en 2016 contre 34,66 milliards de dollars en 2015, soit une chute de 16,7%. Quant aux importations, elles ont également baissé mais à un moindre rythme pour se chiffrer à 46,72 milliards de dollars en 2016 contre 51,7 milliards de dollars en 2015, en baisse de 9,62%. Les exportations ont couvert les importations à hauteur de 62% en 2016 contre 67% en 2015.

Ainsi, l'option des licences d'importation instaurée par le gouvernement pour maîtriser la situation du commerce extérieur, semble être une solution efficace.

L'Italie et la Chine préservent leur statut de premiers partenaires

Les cinq premiers clients de l'Algérie, au cours de janvier 2017, ontété l'Italie avec 587 millions dollars d'exportations algériennes (17,74% des exportationsglobales algériennes), suivie de l'Espagne avec 468 millions dollars (14,15%), desEtats-Unis avec 421 millions dollars (12,73%), de la France avec 377 millions dollars(11,4%) et de la Turquie avec 250 millions dollars (7,56%).

Quant aux principaux fournisseurs de l'Algérie, la Chine est restéeen tête avec 838 millions dollars d'importations algériennes (21,53% des importationsglobales algériennes), suivie de la France avec 348 millions dollars (8,94%), del'Italie avec 314 millions dollars (8,07%), de l'Allemagne avec 284 millions dollars(7,3%) et de l'Espagne avec 260 millions dollars (6,7%).

N.I/APS

Sur le même sujet
21sept. 2016

Déficit commercial : en hausse de 26,5%

20nov. 2016

Le déficit commercial en hausse de près de 15%

23juil. 2017

Le déficit commercial baisse de 54%

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.