mardi 21 novembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Selon Oxford Business Group
Le commerce du détail en progression en Algérie Abonnez-vous au flux RSS des articles

12 jui 2012
13:10
0 commentaire Les centres commerciaux en vogue

 

Les récentes révisions à la hausse des salaires des fonctionnaires ont fortement stimulé la consommation intérieure suscitant ainsi un intérêt croissant pour le secteur national de la vente au détail, souligne Oxford Business Group (OBG) dans son dernier briefing sur l'Algérie.

 

Selon le compte rendu du briefing publié récemment sur son site web, OBG estime que l'Algérie, dont l'économie continue de résister aux soubresauts de la conjoncture mondiale, a vu sa consommation intérieure progresser, ce qui a suscité un intérêt croissant pour le développement du commerce à grande échelle à travers la construction de divers centres commerciaux et hypermarchés. 

Outre le changement des habitudes de consommation, au détriment du commerce informel, la hausse de la demande sur les marques internationales et sur les points de vente au détail moyens et hauts de gamme, appuyée par un pouvoir d'achat en hausse, est, selon la même source, une véritable aubaine pour les nouveaux projets de centres commerciaux.

L'un de ces projets a été initié par la Société des centres commerciaux d’Algérie (SCCA), une société à capitaux suisses, qui développe actuellement un centre commercial à Oran. Ce projet a été inspiré par le succès du premier centre commercial de grande envergure de la SCCA, situé à Bab Ezzouar, à la périphérie d'Alger.

Mais si le centre commercial de Bab Ezzouar et, à l'avenir, celui d'Es Sénia, se positionnent sur le segment haut de gamme du marché de la vente au détail. L'Algérie possède également un certain nombre d'infrastructures de vente au détail, existantes ou prévues, qui ciblent le segment intermédiaire. La société algérienne Arcofina Holdings vient d’ouvrir son premier centre commercial, Ardis, à Alger et compte construire 19 hypermarchés sur le territoire national. Par ailleurs, Sidar Algeria, filiale de la société de promotion immobilière basée en Arabie saoudite, gère le centre commercial Al Qods d'Alger et mène actuellement plusieurs nouveaux projets dans le secteur de la vente au détail, notamment la création d'un centre commercial et d'affaires de 62 000 mètres carrés à Oran, et la construction de quatre quartiers commerçants et centres commerciaux dans la région d'Alger.

Ces nouveaux centres commerciaux marquent, selon Oxford Business Group, un changement évident des habitudes de consommation des Algériens, puisque le marché du détail informel représente, d'après les estimations, environ 40 % de toutes les activités de vente au détail à Alger, et plus encore dans d'autres villes.

La forte fréquentation des Algériens pour ce genre de surfaces de vente sera certainement renforcée, souligne OBG, par les récentes mesures du gouvernement, qui visent à développer le pouvoir d'achat et stimuler les dépenses. En 2011, le gouvernement a en effet revu à la hausse les salaires des fonctionnaires pour la seconde fois en deux ans, et créé des subventions pour les produits domestiques. En 2010, le Fonds monétaire international (FMI) avait anticipé une hausse de 4 % par an des dépenses des ménages à l'horizon 2013.

« Tant que la croissance économique et les dépenses des ménages résisteront aux difficultés économiques récurrentes observées en Europe, ces projets commerciaux, contribueront au développement du marché algérien de la vente au détail », conclu Oxford Business Group.

Par Hamid Mohandi [ Le contacter ]

Mots-clés
Sur le même sujet
12juil. 2012

Centre commercial d'Es-senia Les travaux démarreront fin 2012

08mai 2012

Appartenant au groupe Valartis Un nouveau centre commercial à Oran

06août 2013

Selon Oxford Business Group Un plan rigoureux contre l’économie informelle

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.