mardi 19 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le cannabis: 5eme produit de la criminalité dans le monde Abonnez-vous au flux RSS des articles

30 déc. 2016
19:08
0 commentaire Le Maroc, principal fournisseur en résine de cannabis

Les ressortissants européens dépensent chaque année plus de 24 milliards d’euros en moyenne en drogues illicites. Selon un européen sur le marché de drogue dans l’UE, le Maroc est le principal fournisseur de l’Europe en résine de cannabis.

 

La résine de cannabis à très forte teneur en provenance du Maroc augmente, avise la même source qui relève que cette drogue fait l'objet de trafic vers l’UE à l'instar du trafic d'autres produits illicites et des êtres humains. « Il semble que de nombreux consommateurs de cannabis assimilent la teneur à la qualité, ce qui crée une demande et une surenchère pour les produits à forte teneur ». Le rapport met l’accent, ainsi, sur l’impact négatif des marchés des drogues sur la société, mais surtout sur la connexion entre les marchés des drogues et les autres formes de criminalité, particulièrement le terrorisme. Il prévient que les marchés des drogues illicites constituent l’une des « principales menaces » pour la sécurité de l’UE. Et d’ajouter : « les Groupes Criminels organisés marocains (GCO), qui exploitent les liens avec les communautés marocaines établies en Europe et travaillent en partenariat avec les groupes européens, jouent de longue date un rôle dans l’importation de grandes quantités de résine de cannabis». En termes d’évolutions du marché, l’Espagne, qui est traditionnellement le principal point d’entrée de la résine produite au Maroc, a récemment fait état d’un nombre croissant de saisies de cette catégorie de drogue, signale le rapport.

D’après les rédacteurs, les drogues illicites constituent « un marché très lucratif. Ce marché représenterait environ un cinquième des produits de la criminalité dans le monde». Selon ce rapport, le cannabis est la drogue la plus consommée en Europe soit 38% du marché suivie de l’héroïne avec 28% et de la cocaïne à 24%. « Nous estimons que le cannabis représente environ 38% du marché de détail des drogues illicites pour un montant supérieur moyen à 9,3 milliards d’euros par an (entre 8,4 et 12,9 milliards d’euros), alors que celui de l’héroïne représente moyennement 6,8 milliards d’euros par an (entre 6 et 7,8 milliards), contre 5,7 milliards d’euros en moyenne par an (entre 4,5 et 7 milliards d’euros) pour celui de la cocaïne », précise le document. Les estimations publiées dans ce rapport montrent que plus de 80 millions d’adultes ont déjà consommé du cannabis, dont plus de 22 millions au cours de l’année écoulée, et environ 1% des adultes européens en consomment presque tous les jours, ce qui en fait de loin la drogue illicite la plus consommée dans l’UE.

De récents rapports « particulièrement préoccupants » établissent un lien entre le trafic de cocaïne et le financement de groupes terroristes actifs dans le conflit en Syrie et dans les pays voisins, note le document. « Il existe des éléments probants » de certains liens entre des Groupes criminels organisés impliqués dans le trafic de drogue et des organisations terroristes, ajoute-t-il. « Il en ressort qu’en général, ces liens ont un caractère principalement fonctionnel, les organisations terroristes utilisant le commerce de drogue pour financer leurs activités », a-t-il expliqué.

L.M

Sur le même sujet
29juin 2013

Maroc Principal fournisseur de cannabis

28avril 2017

Le Maroc, un "hub" pour le trafic de drogue à destination de l'Europe

18août 2014

Lutte contre la drogue en Algérie 614 tonnes de cannabis saisies en dix ans

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.