vendredi 21 juillet 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

La CACI adopte son plan d’action 2017 Abonnez-vous au flux RSS des articles

20 mars 2017
08:19
0 commentaire La CACI veut se déployer à l'international

L'organisation d’une tournée nationale de proximité pour recenser les préoccupations des opérateurs économiques, la création d'une "cellule Afrique" et la réalisation d'une campagne nationale de sensibilisation et de lutte contre le gaspillage avant et pendant le Ramadhan constituent les principales initiatives adoptées par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) pour son plan d’action 2017. 

 

Ce programme a été présenté hier lors de l'assemblée générale ordinaire en présence des membres élus, des directeurs de chambres et des membres du conseil de la chambre. Il s'articule autour des axes liés à la refonte des statuts de la CACI, la réorganisation des structures opérationnelles et organes élus, le renforcement de la dynamique territoriale et le déploiement à l'international. Selon le président Mohamed Laïd Benamor qui note une grande satisfaction de la place qu’occupe le label « Origine Algérie » en se hissant au rang de label incontournable, «les résultats préliminaires enregistrés sont encourageants. C’est clairement un signe que là où il y a une volonté, il y a un chemin». Sur un autre registre, la réalisation d’une cartographie pertinente et efficace des activités et des potentialités économiques de chaque territoire a été lancée de manière timide, c’est la raison pour laquelle Mohamed Laïd Benamor compte cette année sur une « forte mobilisation pour mener à bien ce projet qui va faire de notre institution une source incontournable et une référence nationale en matière de données économiques ».

Ainsi, cette cartographie, première du genre en Algérie, offrira aux institutions un outil de prospection et d'identification des opportunités et des synergies nationales et locales Quant au déploiement à l'international, l’action de la CACI se focalisera en premier sur le positionnement par rapport à l’Afrique, ensuite la Méditerranée et puis  la zone Europe. Dans un deuxième temps, par rapport à la zone MENA, ensuite à l’Asie et enfin au continent Américain. A cet effet,  la création d'une cellule Afrique au sein da la CACI  a été adoptée pour assurer le suivi et l’accompagnement des chefs d'entreprise qui se lancent dans l'aventure africaine.

La Chambre de commerce ne sera pas privatisée

Le président de la CACI insiste sur «le nécessaire processus de changement» aussi bien dans les statuts que dans la configuration organisationnelle de son institution.  «La CACI est une institution publique de grande envergure. Et elle le demeurera», a-t-il précisé en ajoutant : «Je tiens à le préciser en toute clarté. Notre objectif n’est pas de faire de cette vénérable institution publique une corporation au service du secteur privé. Notre objectif est de faire en sorte que les élus du secteur privé soient au service de cette institution pour lui procurer la dynamique nécessaire pour s’adapter aux nouveaux défis de l’économie mondialisée.»

M.E.H

Sur le même sujet
08juin 2015

1er Forum économique Algérie-France La CACI France pour promouvoir le "Made in Algeria"

10janv. 2016

Bakhti veut réformer le fonctionnement des CCI

30oct. 2014

Kaci Ait Yala, Président de la CACI en France «Une base potentielle de 200 milliards d’euros»

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.