mardi 19 septembre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

L’Algérie a perdu 351 millions de dollars avec la Gzale Abonnez-vous au flux RSS des articles

02 août 2016
19:12
0 commentaire Comme avec l'UE, la GZALE ne profite pas à l'Algérie.

Un déficit de 351 millions de dollars a été enregistré dans la balance commerciale de l’Algérie avec la Grande zone arabe de libre échange (Gzale), l’année 2015, contre un excédent d’un milliard de dollars, l’année 2014, selon l’agence nationale de promotion du commerce extérieur (Algex)

 

Les exportations algériennes vers cette zone, notamment les hydrocarbures ont enregistré une chute de 2,1 milliards de dollars en 2015, contre 3,5 milliards de dollars en 2014, soit une baisse de (-40%).  Les exportations hors hydrocarbures ont connait également un énorme recul de 52%, soit une perte de 121 millions de dollars. A titre d’exemple,  le sucre qui a enregistré une baisse de 70% des ventes, soit 48 millions de dollars.

La forte baisse de nos exportations vers la Gzale a touché également les produits agricoles et agro-alimentaires avec un recul de 71,5 millions de dollars, soit -60%, répartis comme suit : des dattes (5 millions de dollars), des truffes (4,2 millions de dollars), des eaux minérales et gazéifiées (3,5 millions de dollars), des pâtes alimentaires (2,1 millions de dollars) et des yaourts (2,1 millions de dollars).

Concernant les produits industriels qui représentent 40% des exportations, la baisse est de 35%, soit un montant de 49,4 millions de dollars dont 18,8 millions de dollars d’exportations d’ammoniac.

Les clients potentiels de l’Algérie dans la Gzale sont la Tunisie comme premier client avec un montant de 39 millions de dollars de nos exportations hors hydrocarbures, soit 32%. Le Maroc est notre 2eme marché dans cette zone avec 18,3%, suivi de Liban avec 11%, la Syrie 10% et l’Arabie Saoudite 5,6%.

La balance commerciale de la zone arabe de libre échange a également enregistré une légère baisse de 4,2%,  des importations algériennes, l’année 2015, soit  2,5 milliards de dollars, contre 2,6 milliards de dollars en 2014. Cette baisse a touché essentiellement les produits industriels de- 4%, les produits agricoles et agro-alimentaires de -6%.

Par contre, les importations des produits de pêche ont augmenté de 2%, l’année 2015, en enregistrant 9,8 millions de dollars au lieu de 9,6 millions de dollars, l’année d’avant. Les principaux fournisseurs de l’Algérie, la même année  sont l’Arabie Saoudite avec 24%, l’Egypte 19%, la Tunisie 17%, les Emirats arabes unis 13% et le Maroc 8,3%.

Il est à noter que le volume des échanges entre l’Algérie et les pays de la Gzale a atteint 4,8 milliards de dollars en 2015, représentant ainsi 4,2 % de ses échanges avec le monde.

Naima Allouche

Sur le même sujet
25août 2015

Grande zone arabe du libre-échange (Gzale) Hausse de 15,5% des exportations algériennes en 2014

04avril 2013

Exportations algériennes hors hydrocarbures vers les pays arabes Une hausse de 21% en 2012

21sept. 2016

Déficit commercial : en hausse de 26,5%

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.