samedi 24 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Importation de véhicules: les quotas seront réduits Abonnez-vous au flux RSS des articles

28 févr. 2017
14:30
0 commentaire La facture des véhicule de tourisme a été réduite de prés du tiers en 2016.

Le ministère du commerce n’autoriserait plus à compter de l’année prochaine plus de 50 000 véhicules. Selon le ministre, en visite d’inspection dans la nouvelle ville Sidi Abdallah « Il est probable que le nombre de voitures à importer en 2017 varierait entre 40.000 et 50.000 voitures ». 

 

Ainsi, le ministère du commerce et conformément aux dispositions prises par le gouvernement, le niveau des quotas accordés aux 40 concessionnaires automobiles existants sera ramené de  plus 98 unités, chiffre de l’année dernière à 40 000 ou 50 000 unités cette année.

Cette réduction est justifiée par la disponibilité de véhicules fabriqués localement à l’instar de Renault et aussi en prévision de l’entrée en production plusieurs usines de montage de véhicules comme ceux de Hyundai et de Volkswagen.

La décision du nombre exacte de véhicules autorisé à être importés dépendra toutefois des résolutions de  la réunion, prévue dans les prochains jours et qui se tiendra sous la présidence du premier ministre. Il en sera par ailleurs étudié les quotas d’importation de tous les produits soumis aux licences d’importation dont le rond à béton et le ciment qui pourrait ne plus être importé du fait de la production locale suffisante pour répondre aux besoins du marché national.

Pour rappel, la facture des véhicule de tourisme a été réduite de prés du tiers pour s’établir en 2016 à 1,292 milliard de dollars contre 2,038 milliards de dollars en 2015.  

Lakhdar Aizouni

Sur le même sujet
04juin 2016

Importation des véhicules: les réponses aux recours dans 15 jours

27août 2016

Baisse de 68% des importations de véhicules en sept mois

07févr. 2016

Les nouveaux concessionnaires n’ont pas droit aux quotas

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.