mardi 22 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Selon une enquête de l’ONS
Hausse de l’activité commerciale fin 2013 Abonnez-vous au flux RSS des articles

08 juin 2014
14:53
0 commentaire 80% des détaillants ont recouru à des crédits bancaires

Les grossistes prévoient une hausse de leur activité durant l'année en cours avec une hausse des prix de vente, au moment où les détaillants s'attendent à une baisse de l'activité. 

 

Selon les résultats d’une enquête sur la situation et les perspectives dans le commerce au 4ème trimestre 2013 menée par l'Office national des statistiques (ONS) auprès des professionnels du secteur du commerce, des ruptures de stocks ont été enregistrés touchant les « combustibles lubrifiants » et les « textiles-habillement et cuirs », ainsi que les produits de droguerie, quincaillerie, appareils électroménagers et parfumerie (DQAEMP).

L’enquête en question dont les résultats viennent d’être communiqués, a touché 533 entreprises commerciales dont 255 publiques et 278 privées. Plus de 50% des grossistes se sont approvisionnés auprès des secteurs public et privé à la fois durant le dernier trimestre de l’année dernière. Les secteurs les plus concernés sont : l'agro-alimentaire, les produits de DQAEMP et les combustibles et lubrifiants. Ils sont également 50% à avoir choisi le secteur privé uniquement, principalement ceux des « textiles-habillement et cuirs » et des « machines et matériel d'équipement ». Un choix qui serait attribué aux longs délais d'approvisionnement à l'éloignement des centres d'approvisionnement et à la lenteur des formalités d'acquisition de marchandises.

Ils sont prés de 30% des grossistes et plus de 10% des détaillants à estimer que les prix d'acquisition des produits sont plus élevés, notamment ceux de l'agroalimentaire et des matières premières et demi produits. En revanche, 5% des grossistes les jugent moins élevés, principalement ceux des combustibles et lubrifiants et des textiles-habillement et cuirs.

Selon toujours les résultats de cette enquête, 25% des grossistes et près de 10% des détaillants ont acheté leurs marchandises en première main particulièrement ceux de l'agroalimentaire et des textiles habillements et cuirs.                                                                                   

Quant aux taux de satisfaction des commandes de produits, elle est jugée supérieure à 50% par rapport aux besoins exprimés. Cette satisfaction se situe entre 25% et 50% pour plus de 20% des grossistes estimant de « bonne » la qualité des produits commercialisés sur le marché algérien.                

La demande en produit commercial a poursuit sa tendance haussière, durant les trois derniers mois de 2013, selon les grossistes, notamment ceux de l'agroalimentaire, alors que les détaillants affirment avoir enregistré une relative baisse touchant essentiellement le commerce des combustibles et lubrifiants, les matières premières et demi-produits.

Les commerçants ayant participé à l’enquête ont révélé une hausse des prix de vente des produits touchant principalement les matières premières, les demi-produits et le commerce multiple, ainsi que les machines et matériel.

En revanche, les prix ont baissé pour les combustibles et lubrifiants, et les textiles-habillement et cuirs et sont restés stables pour l'agro-alimentaire.                                                            

L'enquête a révélé aussi que près de 20% des commerçants grossistes et plus de 80% des détaillants ont recouru à des crédits bancaires. Près de 20% des grossistes et plus de 20% des détaillants ont eu « des difficultés » à contracter ces crédits.

M.E.H

Sur le même sujet
17nov. 2014

Selon une enquête de l’Office national des statistiques L’activité commerciale était morose au 2ème trimestre

07févr. 2015

Commerce: Stagnation de la demande durant le 3ème trimestre 2014

03août 2015

Selon une enquête de l’ONS Baisse de l’activité commerciale au 1er trimestre

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.