dimanche 22 avril 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Exportations hors hydrocarbures: encore loin des 2 Mds de dollars Abonnez-vous au flux RSS des articles

21 janv. 2018
15:20
0 commentaire Il a été importé pour 2 milliards de carburants en 2017

Les exportations ont nettement augmenté à 34,76 milliards de dollars en 2017 contre 30,02 mds dollars soit plus de 15,8% et ce, parallèlement à une réduction des importations de l’ordre de 2, 4%. 

 

Passant, en valeur, de 47,08 milliards de dollars à 45,95 mds de dollars soit, une diminution de 1,13 milliards de dollars par rapport à 2016, selon les données du CNIS, ce qui a permis la couverture des importations par les exportations de 76% en 2017 contre 64% en 2016 mais, aussi le recul du déficit commercial de l'Algérie a reculé à 11,19 milliards de dollars à la fin 2017 contre 17,06 milliards de dollars en 2016, soit une baisse de 5,87 milliards de dollars correspondant à un recul de 34,4%.

Les exportations hors hydrocarbures et, tout en enregistrant une hausse de 5,21%, continuent d’être à la traine en s’accordant un total, recette de 1, 89 milliards de dollars, elles restent composées des demi-produits avec 1,38 mds de dollars contre 1,32 mds, des biens alimentaires avec 348 millions de dollars contre 327 millions, des biens d'équipements industriels avec 74 millions de dollars contre 54, des produits bruts avec 73 millions de dollars contre 84 millions et des biens de consommation non alimentaires avec 20 millions contre 19.

Quant aux importations, elles restent alourdies par la facture des produits entrant dans la catégorie Energie et lubrifiants à savoir les carburants, importés pour deux milliards de dollars en 2017 contre 1,61 milliards de dollars en 2016, la hausse a été de plus 23,5%. Ils sont suivis par les biens d’équipements agricoles, des produits alimentaires et des biens de consommation non alimentaires avec respectivement, 611 millions de dollars contre 503 millions et 8,43 mds dollars contre 8,22 mds de dollars l’année d’avant.

A souligner par ailleurs qu’en terme de mode de financement, sur le cout total des importations de 45,95 milliards de dollars, le cash commence à être utilisé de plus en plus. Durant l’année écoulée ce mode de paiement a été de 28,04 milliards de dollars, les lignes de crédit ont financé les importations pour un montant de 16,26 milliards de dollars et les comptes en devises propres ont été utilisés à hauteur de 14 millions de dollars alors que le restant du paiement s’est effectué par le recours à d'autres moyens de paiement.

 

A.M

Sur le même sujet
18déc. 2017

Hausse quasi-générale des prix à l'importation sur les 9 premiers mois de 2017

25déc. 2017

Importation: prés de 2 Mds en carburants et dérivés

22avril 2017

Le déficit réduit de moitié en un trimestre

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.