lundi 15 octobre 2018 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Déficit commercial : en hausse de 26,5% Abonnez-vous au flux RSS des articles

21 sept. 2016
18:33
0 commentaire L’Italie et l’Espagne premiers clients de l’Algérie

Le déficit commercial de l’Algérie  s’est creusé à 13,997 milliards de dollars sur les 8 premiers mois de 2016 contre un déficit de 11,06 milliards de dollars à la même période de 2015, soit une hausse du déficit de 26,5%, ont indiqué aujourd’hui les Douanes.

 

Selon les données du Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (Cnis) , les exportations de l’Algérie ont reculé à 17,56 milliards de dollars  durant les huit premiers mois 2016 contre 24,71 milliards de dollars sur la même période de 2015, soit un recul 29%, l’équivalent de  7,15 milliards de dollars en terme de valeur monétaire. Idem pour les importations qui  se sont réduites à 31,56 milliards de dollars contre 35,78 milliards de dollars durant la même période de comparaison, soit une baisse de 11,8%. D’après la même source, les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 56% durant les 8 premiers mois de 2016 contre 69% à la même période de l'année écoulée. Cette dernière représente 93,73% du total des exportations. C’est en fait, l’équivalent de 16,46 milliards de dollars contre 23,4 milliards de dollars à la même période de 2015, en baisse de 29,63% soit près de 7 milliards de dollars en valeur.

Les exportations hors hydrocarbures en baisse de 16,4%

Pour ce qui est des exportations hors hydrocarbures, elles demeurent toujours faibles. D’ailleurs, les chiffres du CNIS montrent que ces exportations ne représentent que 6,3% du volume global des exportations. Elles étaient d’une  valeur de 1,1 milliard de dollars en 2016 contre 1,32 milliard de dollars en 2015. Elles sont  ainsi en baisse de 16,4% entre les deux périodes de comparaison. Dans le détail, le CNIS énumère la composition de ces  exportations.  L’Algérie a exporté l’équivalent de 836 millions de dollars des demi-produits durant les 8 premiers mois de  2016 contre 1,04 milliards de dollars la même période de 2015. Les exportations des biens alimentaires se sont arrêtés à  172 millions de dollars contre 186 millions de dollars respectivement les périodes des 8 premiers mois de 2016 et de 2015. Les produits bruts avec 52 millions de dollars en 2016 contre 69 millions de dollars en 2015. Les biens d'équipements industriels se sont fixés à  30 millions de dollars en 2016 contre 14 millions de dollars en 2015 et  enfin les biens de consommation non alimentaires qui se sont affichés à  11 millions de dollars la période de 2016 contre 7 millions de dollars la période de 2015.

Le CNIS a signalé également la baisse dans les  importations de l’Algérie durant cette même période de comparaison. D’ailleurs, précise t-il, la baisse a concernée tous les groupes de produits notamment  entre début janvier et fin août de l'année en cours. Les produits alimentaires ont ainsi reculé à 5,42 milliards de dollars en 2016 contre 6,41 milliards de dollars en 2015, les biens d'équipement industriels ont diminués à 10,53 milliards de dollars contre 11,88 milliards de dollars, les biens d'équipement  agricoles ont baissé à 311 millions de dollars contre 471 millions de dollars , les demi-produits descendu  à 7,8 milliards de dollars contre 8,21 milliards de dollars, les produits bruts à 1,05 milliards de dollars contre 1,09 milliards de dollars et les biens de consommation non alimentaires à 5,58 milliards de dollars contre 5,97 milliards de dollars.

 Le CNIS revient, par ailleurs, au différents  règlements à travers lesquels ont  été effectué le s importations. Selon la même source, « sur les 31,56 milliards de dollars d'importations enregistrées, un montant de 18,5 milliards de dollars a été payé par cash l’équivalent de 58,6% des importations globales, soit un recul de 13,01% des règlements par cash par rapport à la même période de 2015.  Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 37,51% pour un montant de 11,84 milliards de dollars en baisse de 12,41%. Les comptes en devises propres ont financé à hauteur de 14 millions de dollars en baisse de 39,13%. Le reste des importations a été financé par le recours à d'autres moyens de paiements à hauteur de 1,22 milliards de dollars et sont en hausse de 24,1%.

 L’Italie et l’Espagne  premiers clients de l’Algérie

 Les cinq premiers clients de l'Algérie, au cours des huit premiers mois 2016, sont l'Italie avec 3,5 milliards de dollars avec  près de 20% des exportations globales algériennes durant cette période.il est  suivie de l'Espagne avec 12,38 milliards de dollars soit 13,6% des exportations globales, de la France avec 2,06 milliards de dollars soit 11,74% des exportations globales, des Etats-Unis avec 1,3 milliards de dollars soit 7,4%des exportations globales et du Canada avec 996 millions de dollars soit 5,67% des exportations globales.  Quant aux principaux fournisseurs de l'Algérie, la Chine est restée en tête avec 5,44 milliards de dollars soit 17,25%des importations globales algériennes entre janvier et août, suivie de la France avec 3,38 milliards de dollars soit 10,73% des importations globales, de l'Italie avec 3,4 milliards de dollars soit 10,77% des importations globales, de l'Espagne avec 2,48 milliards de dollars soit 7,87% des importations globales et de l'Allemagne avec 1,9 milliards de dollars soit 6,03% des importations globales.

L.M et APS

Sur le même sujet
20févr. 2017

Le déficit commercial s’est rétréci en janvier 2017

22août 2016

12 Mds de dollars de déficit commercial en sept mois

20juil. 2016

Déficit commercial : en hausse de 27%

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.