mardi 30 mai 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

"Aucune domiciliation bancaire n’est suspendue" Abonnez-vous au flux RSS des articles

23 mars 2017
11:51
0 commentaire Abdelmadjid Tebboune, ministre du Commerce par intérim

Le ministre du Commerce par intérim a démenti aujourd’hui certaines informations faisant état de suspension de domiciliation bancaire pour l’importation de produits de première nécessité.

 

Abdelmadjid Tebboune n’a certes pas remis en cause la note transmise par les banques aux importateurs, mais a tenu à préciser qu’il s’agissait en fait de licence d’importation de 2016 qui sont arrivées à échéance. Il ne saurait, par conséquent pas possible d’assembler celles de l’année dernière et les licences qui devront être délivrée en 2017. Cela ferait double emploi et qui plus est grèverait les caisses de l’Etat.

Le successeur (provisoire) de feu Belaïb qui intervenait ce matin sur les ondes de la radio nationale, a en quelque sorte « bombardé » les auditeurs de chiffres qui en disent long sur l’anarchie qui a régné jusque-là dans le commerce extérieur. A telle enseigne que le déficit de la balance commerciale est arrivé à 17 milliards de dollars. «Un déficit qu’il va falloir rééquilibrer, et ce n’est certainement pas par des importations débridées qu’on y arrivera», a précisé l‘hôte de la radio. Et M. Tebboune d’égrener les sommes mirobolantes en devises, sorties des banques pour les importations. 74 millions de dollars pour le chocolat, 11 millions de dollars pour les pâtes et 10 millions de dollars d’olives, pour ne citer que ces produits. Des millions de dollars jetés par les fenêtres alors qu’ils sont produits localement et en quantité suffisante. Pour le ministre du Commerce par intérim, l’Algérie s’est engouffrée dans « un libéralisme ultra-orthodoxe.

Il a par ailleurs, rappelé la détermination du gouvernement à lutter contre la fraude et les lobbys qui «distillent de fausses informations pour semer la zizanie dans le pays.» Une réunion est ainsi prévue le 6 avril prochain à Alger dédiée au contrôle qui verra la participation d’un millier d’intervenant.

Enfin, tout en souhaitant que le gouvernement parvienne à réduire de 10 milliards de dollars la facture d’importation, M. Tebboune a informé que l’Exécutif va arrêter aujourd’hui la liste définitive des produits concernés par les licences d’importation.

Faouzia Ababsa

Sur le même sujet
21mars 2016

Licence d’importation: une économie de 7 milliards de dollars

08nov. 2015

Transferts illicites de capitaux vers l’étranger Belaïb révèle un montant de 20 milliards de dollars

26juin 2014

Habitat Les projets du quinquennat 2010-2014 en chantiers en août

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.