jeudi 29 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Réunion des ministres membres du CIHEAM à Alger
Plaidoyer pour une coopération accrue Abonnez-vous au flux RSS des articles

06 févr. 2014
14:16
0 commentaire La sécurité alimentaire en débat à Alger

La volatilité des prix et de la spéculation sur les produits alimentaires ainsi que le gaspillage de ces produits constituent une source d'inquiétude pour les pays de la méditerranée, ont indiqué, aujourd'hui à Alger, les ministres de l'agriculture des Etats membres du Centre International des Hautes Études Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM), soulignant la nécessité de renforcer leur coopération pour lutter contre l'insécurité alimentaire dans la région.

 

Les ministres de l'agriculture des Etats membres du Centre International des Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM) tiennent, aujourd'hui, leur dixième réunion à l'hôtel El Aurassi à Alger. La réunion, à laquelle prennent part les ministres de l'agriculture des Etats membres du CIHEAM, se déroule en présence de nombreux représentants d'organismes onusiens, d'institutions internationales, régionales et sous-régionales.

Les ministres ont présenté un diagnostic de la situation de la sécurité alimentaire dans leurs différents pays, soulignant la nécessité de conjuguer leurs efforts et renforcer le travail de coopération entre les différents pays de la région méditerranéenne. 

A cette occasion, le ministre algérien de l'Agriculture, Abdelwaheb Nouri, a indiqué que les appréhensions dans le domaine de la sécurité alimentaire s'expriment dans une problématique qui se pose, en termes différents d'une rive à l'autre de la Méditerranée. Cela en raison des disparités du niveau de développement économique et social qui existent entre elles, des réalités agro-écologiques qui y prévalant et des politiques que les Etats mettent en œuvre. 

Il a estimé que cette rencontre est un moment opportun d'évaluer en toute objectivité, les résultats obtenus par CIHEAM dans le cadre des missions qui lui sont assignées et le rôle qu'elle a joué depuis sa création , «pour étudier ensemble les possibilités de lui confier de nouvelles missions adaptées au contexte actuel de la mondialisation , telle celle qui porte sur le suivi des marchés internationaux, notamment à travers le système d'information «AMI » et «Amis Méditerranée», au regard de l'instabilité des marchés, de la volatilité des prix et de la spéculation sur les produits alimentaires qui constituent une source d'inquiétude pour nous tous». 

Il a estimé, en outre, que les expériences des uns et des autres vont renforcer la volonté de mettre en place une véritable politique de développement agricole, basée sur un partenariat mutuellement avantageux, qui tienne compte à la fois des impératifs de protection de l'environnement, de la préservation des ressources naturelles et des contraintes structurelles et conjoncturelles propres à chaque pays, pour apporter communément des réponses probantes aux menaces réelles que véhiculent les conséquences de l'insécurité alimentaire.

De son côté, le ministre français de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, Stéphane Le Foll, a souligné que «la durabilité de la production agricole est un enjeu majeur pour les pays de la région méditerranéenne», estimant que «mieux on coopérera, mieux on répondra à cet enjeu» pour assurer la sécurité alimentaire dans cette région. Il a noté que son pays, la France, est disposé pour soutenir les échanges notamment en matière de formation, de recherche et d'expériences dans les domaines agricoles et du développement rural.

Pour rappel, le CIHEAM est une organisation intergouvernementale créée en 1962. Elle est composée de 13 Etats membres, à savoir l'Albanie, l'Algérie, l'Egypte, l'Espagne, la France, la Grèce, l'Italie, le Liban, Malte, Maroc, Portugal, Tunisie et Turquie.

Lahcene Brahmi

Sur le même sujet
27sept. 2016

L’Algérie à l’heure du défi alimentaire en Méditerranée

18nov. 2013

Sécurité alimentaire en Méditerranée Réunion de ministres à Alger

21févr. 2014

Cosimo Lacirignola, secrétaire général du Ciheam à L’Éconews «La Méditerranée doit revoir sa stratégie agricole»

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.