jeudi 19 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Partenariat : les Polonais optimistes Abonnez-vous au flux RSS des articles

16 avril 2017
15:32
0 commentaire Le partenariat se limite au secteur de l'agriculture

Les opérateurs polonais dans l'agroalimentaire sont présents en force dans la 17eme édition de salon international « Djazagro » en quête de partenariats fructueux avec leurs homologues algériens.

 

Venu avec le slogan « saveurs de l’Europe », les Polonais ont misé sur plusieurs segments qui connaissent une grande demande sur le marché, à l’instar des produits laitiers, boissons et fruits dont ils détiennent les premières places sur le marché européen.

Leader dans plusieurs segments dans agriculture à l'image de la filiale laitière, les entreprises polonaises tendent la main pour des partenariats fructueux. De ce fait, pas moins de 20 entreprises ont pris part à cet événement international qui a regroupé plus de 700 entreprises nationales et internationales dans le secteur de l'agroalimentaire. 

Lors d’une conférence de presse animée en marge du salon Djazagro qui s’est tenu la semaine dernière à la Safex, le conseiller et chef du service de la promotion du commerce et des investissements de l’ambassade de Pologne en Algérie.

Janusz Pizs a réitéré son appel pour donner un nouvel élan au partenariat algéro-polonais qu’il souhaite voir doubler les prochaines années, pour atteindre au moins le milliard de dollars, sachant qu’il est présentement à 500 milliards de dollars, dont 40% en agroalimentaire.  

Le vice-président de l'Agence polonaise du marché agricole, Jaroslaw Olowski, a indiqué qu’il existe plusieurs contacts avec des partenaires algériens », toutefois, le climat des affaires est très différent de celui en Pologne, ce qui fait hésiter un peu les opérateurs polonais, a expliqué Olowski.

Certains investisseurs polonais participants à la foire regrettent encore la règle de 49/51 qui les décourage d’entamer des investissements sur place, et cela malgré le grand intérêt qu’ils portent au marché algérien.

Cependant, le président de l’association des bouchers et des charcutiers de Pologne, Piotr Ziemann, a été très optimiste pour fructifier d’éventuel partenariat. « Nous tendons la main pour les investisseurs algériens intéressés par des projets de partenariats ».Ziemann qui évoqué les anciennes relations économiques et politiques en les deux pays, a été sur que le partenariat entre les deux pays «sont est bonne voie ».

En effet, lors de la récente visite du ministre polonais de l’Agriculture, un contrat de partenariat a été signé entre l’entreprise polonaise « Ursus » et la société « Karmag Industrie», pour la réalisation d’une «joint-venture» en Algérie afin d’assembler, de vendre et d’assurer la distribution de tracteurs et de machines agricoles pour le marché algérien et les autres marchés africains.

Toutefois, jusqu'à présent et malgré les grands efforts fournis par les deux pays pour booster les projets d’investissement en communs, il n’en demeure pas moins qu’ils tâtonnent. Une situation qui est liée à deux facteur à savoir, le climats des affaire et la langue » a expliqué Janusz Pizs.

Cependant, les Algériens visiteurs du stand polonais ont porté un grand intérêt non seulement aux produits finis, mais aussi, aux chaînes de production très modernes.

Khelifa Litamine

Sur le même sujet
09déc. 2014

Agroalimentaire Les Polonais veulent nouer des partenariats en Algérie

20avril 2016

Des Polonais en quête du marché algérien

29mai 2014

Forum d’affaires algéro-polonais Les Polonais veulent investir en Algérie

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.