jeudi 29 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Opération d’appoint : 5 000 tonnes de viande importées Abonnez-vous au flux RSS des articles

06 juin 2016
14:57
Diaporama : il y  a 2 images 0 commentaire Inonder le marché pour stabiliser les prix.

Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a prévu, dans le cadre d’une opération d’appoint à l’arrivée du mois de Ramadhan, l'importation d’environ 5 000 tonnes de viande rouge congelées a indiqué, Abdelaziz Aït Abderrahmane, directeur général de la régulation et de l’organisation des marchés. 

 

Il est question également, ajoute ce représentant du ministère de Commerce lors de son intervention au forum El Moudjahid, « de distribuer 10 000 tonnes de viande blanche à travers 380 points de ventes et 260 franchises. Par contre, 3000 tonnes de cette quantité est congelée».  Ajouter à cela, détaille M. Ait Abderrahmane, « un programme de stockage de produits de larges consommation (agricoles et de viandes). La mesure vise à sécuriser la production durant cette période du Ramadhan. Ceci a pour but de maintenir la stabilité des prix de ces produits».

Dans l’optique, le directeur général de la régulation et de l’organisation des marchés au ministère du Commerce a parlé d’une opération d’ouverture de pas moins de 70 marchés spécifiques à travers le territoire national. « L’objectif est d’abord, d’essayer d’améliorer les conditions d’approvisionnement du citoyen en produits de large consommation en cette période de Ramadhan et de réduire les prix afin de préserver son pouvoir d’achat. La direction des services de contrôles et de répression des fraudes ont mobilisé plusieurs agents pour assurer le bon déroulement de cette même opération», a-t-il estimé.

Abdelaziz Aït Abderrahmane a signalé, dans le sillage, que les pouvoir publics comptent renforcer le nombre de marchés de gros existant au niveau du territoire national pour atteindre le nombre de 3 000 dans un proche avenir. «Il est à signaler que le nombre de marchés existant actuellement est insuffisant. Nous avons compté seulement 1 500 marchés opérationnels. Le besoin national est, par contre, de 1 500 marchés supplémentaires. Actuellement nous sommes à seulement 70% de l’objectif tracé. Un millier de nouvelles surfaces doit être réalisées», a-t-il, soutenu.

Par ailleurs, enchaîne, M. Aït Abderrahmane, « l’opération de contrôle et de répression des fraudes a enregistré l’éradication de 1 007 marchés informels. Par contre, pas moins de 400 sont toujours actifs. La procédure de l’éradication se poursuit toujours », a-t-il rassuré. 

Lynda Mellak

Sur le même sujet
02juil. 2012

Ministère du commerce Consommation: l'attention attirée sur la nécessité de respecter la chaîne du froid

29avril 2013

Contrôle commercial : léger recul du nombre d’infractions au 1er trimestre 2013

19juil. 2012

Une grande partie des produits de large consommation ’’contrôlée’’

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.