dimanche 30 avril 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Huile d’olive : absence d’un Label Algérien Abonnez-vous au flux RSS des articles

24 déc. 2016
14:00
0 commentaire L'huilerie a obtenu le 1er prix au salon de pékin

 

La production des Huileries Ouzellaguen, filiale de l'entreprise Ibrahim et Fils,  situé dans la vallée de la Soummam à Bejaïa, en matière de l'huile d'olive a atteint 200 000 litres durant la campagne 2015/2016. 

 

Rencontré, lors de la 25eme édition de la Foire de la production nationale qui se tient du 21 au 27 du mois en cours à la Safex, Nabil Arezki, cadre commercial chez la Sarl Huileries Ouzellaguen, dira que cette dernière ambitionne d'augmenter ses exportations en matière d'huile d'olive de 30 à 40% durant l'année prochaine. Mais la problématique aujourd'hui, est l'absence d'un «Label» algérien de l'huile d'olive, qui peut, selon notre interlocuteur, faciliter les opérations d'exportation et la reconnaissance du produit algérien à l'international.

Cette production de deux qualités à savoir la vierge et l'extra vierge, selon Nabil Arezki, peut satisfaire les besoins du marché national avec des prix très compétitifs allant entre 700 et 800 dinars le litre. «Notre marge de bénéfice est minime», dira Nabil Arezki, qui rappellera que la Sarl Huileries Ouzellaguen, importe l'emballage (bouteilles en verre) depuis la France et l'Italie». Il soulignera également que la qualité de l'huile d'olive de Numidia est reconnue à l'international. « En 2012, nous avons eu le 2eme prix du Salon international AVPA, et en 2014 nous avons eu le 1er prix au salon de Pékin en Chine», dira notre interlocuteur. D'ailleurs, l'huile d'olive Numidia extra vierge et vierge, est pressée à froid. L'extraction se fait par des procédés mécaniques et à froid (température inférieure à 27° C en conformité avec les normes internationales.

Selon notre interlocuteur, la production des Huileries Ouzellaguen peut atteindre les 400 000 litre par an, et ce vu le nouveau projet d'investissement lancé par les Huilerie. Il s'agit en effet,  d'une exploitation oléicole de 450 hectares, soit 54 000 oliviers. Cet investissement doté d'un complexe de transformation et de conditionnement d'huile d'olive en bouteilles en verre de haute facture, explique notre interlocuteur, est conçu selon les normes HACCP respect des itinéraires techniques et conduite de la récolte et de la transformation, de manière à garantir un produit fini de haute qualité répondant aux normes internationales exigées pour la commercialisation d'huile d'olive.

Créée en 2008, la SARL Huileries Ouzellaguen avait entamé la mise en valeur des terres agricoles acquises (nivellement, épierrages et rootages) et la plantation des parcelles nues en oliviers.

Il est à noter que l'Observatoire national des filières agricoles et agroalimentaires, indique dans son dernier bilan de la campagne oléicole 2015/2016, «segment huile d'olive», que la production de cette dernière a enregistré une évolution de 7% comparativement à la précédente campagne. La production de l’huile d’olive a enregistré, durant la campagne 2015/2016, le niveau le plus élevé des 15 dernières années en atteignant plus de 900 000 hectolitres à travers le territoire national, soit une croissance de 25 % comparativement à la campagne écoulée.

Noreddine Izouaouen

Sur le même sujet
13janv. 2013

L’Oléiculture L’exportation fait toujours défaut

19nov. 2016

Hausse record de la production oléicole

19déc. 2012

D’une capacité 450 tonnes par jour Mise en service d’une nouvelle huilerie à Sebdou

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.