jeudi 19 octobre 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Des Polonais en quête du marché algérien Abonnez-vous au flux RSS des articles

20 avril 2016
20:34
0 commentaire La Pologne vend à l'Algérie de la poudre de lait

Les Polonais veulent développer leur partenariat en Algérie. Estimé à seulement 600 millions d’euros, les échanges commerciaux algéro-polonais sont appelé à augmenter dans les prochaines années. C’est du moins ce que souhaite Janusz Pisz, conseiller commercial de l’ambassade de Pologne à Alger.

 

« Il est temps de s’intéresser au développement des échanges économiques des deux pays. Nous avons de bonnes relations bilatérales. Nous devons les exploiter pour en faire de même pour les échanges commerciaux notamment pour ce qui est de produits agricoles. D’autant plus que ce dernier représente l’un des points forts de notre économie. D’ailleurs, nos exportations vers l’Europe en cette matière sont estimées à plus d’1 milliards d’euros avec une cadence de 15 à 20% enregistrée», a signalé M. Janusz lors d’une conférence de presse organisée cet après-midi portant sur le thème « Saveurs de l’Europe qualité et tradition». L’occasion était dédiée à faire connaître la gastronomie de ce pays. Des cuisiniers polonais venus surtout pour rajouter une touche spéciale au dit évènement.

Lors de son intervention Jaroslaw Robert Otowski, vice-président de l’Agence d’intervention sur le marché agricole en Pologne, a exprimé l’intérêt des entreprises membres de ladite association de conquérir le marché algérien. Il dit à cet effet : « Nous sommes à la recherche de nouveaux marchés en Algérie. Notre volonté de vouloir pénétrer le marché algérien ne réside pas seulement dans la vente de nos  produits, mais elle se veut une occasion pour s’introduire dans d’autres marchés africains à travers notamment l’accompagnement des investisseurs algériens grâce à notre savoir faire et expérience dans ce domaine».  Et d’ajouter : « nous disposons au sein de notre association d’un service qui active dans le soutien des entreprises algériennes pour les aider à entrer en contact avec des opérateurs polonais. J’invite en cette même occasion les entreprises algériennes à se motiver davantage pour promouvoir la place de leur produit sur notre marché car sa présence est timide».

Piotr Ziemann, vice-président  de l’Association des bouchers et charcuteries de Pologne, a longuement défendu le secteur agricole polonais (fruits et légumes aviculture) référence de bonne qualité basée sur de concept de production bio. Il explique : « Notre agriculture peut avoir sa place dans n’importe quel marché du. Il s’agit d’un produit fiable aux qualités nutritionnelles importantes. Le secret se trouve dans les dispositions des terrains dont nous disposons. Il s'agit d'un système de production agricole qui vise à assurer une production pérenne avec des conditions écologiques performantes». Dans le même sillage, M. Piotr Ziemann invite les investisseurs algériens à être nombreux pour répondre à l’invitation des Polonais pour discuter des possibilités de partenariats.

Il est à signaler par ailleurs qu’une mission d’hommes d’affaires polonais activant dans le secteur agroalimentaire séjourne depuis quelque temps en Algérie afin d’examiner les opportunités de partenariat et d’investissement dans le cadre du déroulement du Salon Djazagro à Alger. Une rencontre B2B a été prévue, à cet effet

Pour rappel, la Pologne vend à l'Algérie essentiellement de la poudre de lait mais aussi des équipements industriels, des produits cosmétiques et chimiques, alors que l'Algérie exporte vers ce pays du pétrole et des combustibles.

Lynda Mellak

Mots-clés
Sur le même sujet
16avril 2017

Partenariat : les Polonais optimistes

09déc. 2014

Agroalimentaire Les Polonais veulent nouer des partenariats en Algérie

08oct. 2014

Foire internationale de l’agroalimentaire « Polagra » Des Algériens à la conquête du marché polonais

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.