jeudi 29 juin 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Importation de légumes secs
Ça passe mal Abonnez-vous au flux RSS des articles

03 nov. 2013
16:02
0 commentaire La facture d’importation a dépassé tous les pronostics

Le président de la chambre nationale de l’agriculture Mohamed  Bouhadjar s’est exprimé aujourd’hui à Constantine sur la facture  de l’importation des légumes secs en disant qu’elle «  a dépassé tous les pronostics cette année et a été très lourde ».

Il enchaina en disant  « cette facture a constitué un lourd fardeau pour le gouvernement ». Cependant Mr Bouhadjar attribue  cette augmentation dans la facture à la baisse de la production et au le manque de la main d’œuvre ce qui a incité les pouvoirs à tracer un programme en vue de combler les lacunes. Le président de la CNA  a  précisé aussi que les chambres agricoles  ont fournis leurs demandes aux différents  instituts de formation professionnelle afin d’orienter les jeunes apprentis vers les métiers de la terre  dans le seul souci de répondre aux besoins du marché de travail dans ce secteur. Cependant Mr Bouhadjar a affirmé que le manque de production dans certains secteurs agricoles n’influe pas directement sur l’approvisionnement en produits agricoles car le stock national est suffisant notamment en ce qui concerne les légumes comme la pomme de terre enregistrant même un excédent.  Sur un autre registre, le président du CNA ne manquera pas à rappeler la nouvelle loi d'orientation de l'agriculture   qui permet aux professionnels d'assurer leurs apports.  C’est le cas des producteurs de tomates et de professionnels des grandes cultures. Ces derniers peuvent recourir à des crédits bonifiés pour acquérir du matériel adapté mais qui est souvent coûteux. Enfin Mr Bouhadjar a invité les producteurs à donner une impulsion nouvelle au secteur de l'agriculture à travers des actions de promotion et de vulgarisation par filière.

M.E.H

Sur le même sujet
01juin 2013

Coup d’envoi de la campagne moisson battage à Biskra

07avril 2013

SIPSA 2013 20 000 visiteurs professionnels attendus

20juil. 2016

39 000 agriculteurs réclament leur acte de propriété

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.