samedi 19 août 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Terrorisme : les riches veulent surveiller internet Abonnez-vous au flux RSS des articles

27 mai 2017
15:50
0 commentaire Photo de famille du G7

Les dirigeants des sept pays les plus riches de la planète quittent les monts de la Sicile, d’accord sur un des trois soumis ponts à discussion lors du sommet du G7.  

 

Les États-Unis, Grande-Bretagne, France, Allemagne, Japon, Canada et l’Italie n’ont pu trouver consensus que sur la lutte antiterroriste. Une position au demeurant commune mais qui a trouvé lors de ce sommet confirmation et une nouvelle approche de une nouvelle façon d’appréhender ce fléau transfrontalier.  Surveiller l’information qui transite par le web bénéfice de toute l’attention des sept. Dans leur déclaration contre le terrorisme, les plus les plus riches de la planète ont appelé les acteurs de l’internet à s’y investir davantage dans la lutte contre et ce, via «les contenus terroristes». Ils se sont engagés aussi à mettre en œuvre «une approche collective» pour le partage du renseignement concernant la circulation des personnes de retour des zones de guerre.

Une issue mitigée au regard des attentes des européens qui attendaient Trump sur les questions qui leurs tiennent à cœur comme le climat et le commerce, restées sans suite. A propos du réchauffement climatique, Trump a promis de réfléchir et donner une réponse dans une semaine alors que sur le commerce, il ne donne même pas, un signe pouvant renseigner  sur un quelconque assouplissement de ses positions de réformer l’OMC. Ce qui a fait dire à Merkel que : « Nous avons ici une situation à six contre un ».

Si du côté Français notamment l’on refuse de parler d’échec pour le moment, du côté allemand en revanche  « ce n’est pas du tout satisfaisant ».  

L.Aizouni

Sur le même sujet
20janv. 2017

Donald Trump redessine les States

18mars 2017

Les USA reconfigurent le G20

09nov. 2016

Donald Trump, 45e président des USA

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.