dimanche 28 mai 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Le café et le sucre fondent Abonnez-vous au flux RSS des articles

30 mars 2012
14:00

 

L’offre de ces produits dépend d’une demande menacée par les incertitudes économiques. Tandis que le sucre fondait et que le café glissait, le cacao s’essoufflait après la hausse enregistrée en début d’année.

 

Les cours du café ont été freinés par un volume d’échanges limité et le manque de commandes des torréfacteurs. Les cours de l’arabica ont chuté à 210,95 cents la livre à New York. Le robusta à Londres sur le Life pour livraison en mars valait 1 826 dollars la tonne, perdant ainsi 43 dollars. Un ralentissement de la croissance mondiale plombe la consommation de matières premières. Le sucre n’a pas été épargné. L’excédent de l’offre de l’Inde, Thaïlande, UE et Russie pour compenser les récoltes décevantes du premier exportateur mondial, le Brésil, a pénalisé le prix du sucre sur les places boursières. A Londres, la tonne de sucre blanc valait 629,20 dollars, perdant ainsi 23,8 dollars en une semaine (1er mars). A New York, la livre de sucre pour livraison en mars cotait 23,61 cents le 7 mars contre 24,82 cents, une semaine plus tôt. La fève de cacao a laissé des plumes en perdant 6% en une semaine (du 1er au 7 mars). La tonne de cacao pour livraison en mars valait 2232 dollars, contre 2454 une semaine auparavant.

Sur le même sujet
29avril 2012

International Hausse généralisée des matières premières sur les marchés mondiaux

22déc. 2012

En raison de l’impasse budgétaire américaine Les cours des matières premières trébuchent

26avril 2014

Les matières premières de nouveau focalisées sur la situation en Ukraine

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.