jeudi 25 mai 2017 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Fusillade à Charlie Hebdo
Bouteflika qualifie l’attaque d’«acte barbare» Abonnez-vous au flux RSS des articles

07 janv. 2015
18:40
0 commentaire Le président de la République

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a condamné "vigoureusement" l'attaque terroriste perpétrée mercredi à Paris contre le siège du journal français Charlie Hebdo, dans un message de condoléances adressé à son homologue français, François Hollande.

 

"J'ai appris avec consternation l'attaque terroriste perpétrée aujourd'hui contre le siège du journal Charlie Hebdo et qui a provoqué la perte de nombreuses vies humaines", a indiqué le président Bouteflika.

"Au moment où la France fait face à cette épreuve tragique, je tiens à vous exprimer, ainsi qu'aux proches des victimes, au nom du gouvernement et du peuple algériens et en mon nom personnel, nos condoléances les plus attristées ainsi que notre condamnation vigoureuse de cet acte barbare que rien ne peut justifier", a souligné le chef de l'Etat.

 "Je tiens également à vous assurer de la constance de l'engagement de l'Algérie dans la lutte contre le terrorisme qui nécessite une mobilisation accrue de toute la communauté internationale", a affirmé le président de la République.

"Le peuple algérien, qui a souffert pendant de longues années des affres du terrorisme, mesure l'émotion du peuple français ami et lui exprime, à travers vous, sa solidarité et sa sympathie", a-t-il relevé. "En vous assurant de notre communion avec vous en cette circonstance difficile, je vous prie d'agréer, monsieur le président et cher ami, l'expression de mon soutien affectueux et de mon souvenir cordial", a ajouté le chef de l'Etat dans son message.

Le ministère des Affaires étrangère avait également condamné l’attentat. « L'acte terroriste perpétré aujourd'hui contre le siège parisien d'un organe de la presse écrite française est condamnable quelles que soient les motivations de ses auteurs. L'Algérie condamne fermement cet attentat terroriste que rien ne peut justifier », lit-on dans le communiqué du MAE.

"L'horreur qui a caractérisé cette attaque meurtrière disqualifie totalement ceux qui l'ont commise de toute prétention à s'ériger en défenseurs de quelque cause que ce soit ou en représentants d'une quelconque communauté", ajoute la même source, soulignant que "l'Algérie qui a payé un lourd tribut au terrorisme et à l'extrémisme, exprime sa solidarité au peuple et au gouvernement français ainsi qu'aux proches des victimes".

Mise en garde contre la stigmatisation des musulmans d’Europe

"En ces moments difficiles marqués au surplus par une vague de manifestations islamophobes, l'Algérie met en garde contre les amalgames et la stigmatisation des communautés musulmanes d'Europe qui sont les premières à pâtir des déviations de certains individus ou groupes marginaux dont les comportements criminels portent préjudice à l'image de l'islam qui, en tant que religion de paix et de fraternité, sacralise la vie et la dignité de toute personne humaine", conclut le ministère des Affaires étrangères.

La fusillade contre le journal français Charlie Hebdo a fait au moins 12 morts, dont 2 policiers, et 7 blessés, dont 4 "désespérés". Selon les mêmes sources, le journaliste et dessinateur Charb, directeur de la publication, ainsi que les dessinateurs Cabu, Wolinski et Tignous ont été tués.

RN/APS

Sur le même sujet
21avril 2017

Le président Bouteflika "condamne avec force" l'attentat terroriste ayant ciblé la France

08janv. 2015

Après la fusillade à Charlie Hebdo Représailles contre des mosquées en France

14nov. 2015

Attentats meurtriers à Paris Bouteflika : "un véritable crime contre l'humanité"

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.